NOUVELLES
16/02/2013 08:55 EST | Actualisé 18/04/2013 05:12 EDT

Syrie: 300 personnes auraient été enlevées par des troupes du gouvernement

BEYROUTH - Des hommes armés fidèles au gouvernement syrien auraient enlevé plus de 300 personnes dans le nord-est de la Syrie en représailles au kidnapping de 42 chiites survenu plus tôt cette semaine, selon un groupe de militants.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a déclaré samedi que l'enlèvement dans la province d'Idlib, où la population est majoritairement sunnite, pourrait provoquer des affrontements entre les croyants de ces deux branches de l'islam.

D'après l'organisme basé en Grande-Bretagne, les 42 chiites, pour la plupart des femmes et des enfants, ont été kidnappés jeudi à bord d'un autobus parti des villages de Foua et Kfarya en direction de Damas, la capitale syrienne.

Le directeur de l'OSDH, Rami Abdoul-Rahman, a indiqué que l'identité des ravisseurs des chiites n'avait pas été déterminée.

Zainab Hawa Bangura, la représentante spéciale des Nations Unies en matière de lutte contre les violences sexuelles dans les conflits armés, a réclamé la libération des femmes chiites.

Elle a révélé que des allégations de kidnapping ainsi que de viols commis sur des femmes et des filles par des groupes armés avaient été rapportées.