NOUVELLES
16/02/2013 06:04 EST | Actualisé 18/04/2013 05:12 EDT

Mondiaux-2013 - Slalom messieurs: Marcel Hirscher attendu pour son sacre

L'Autrichien Marcel Hirscher, dominateur cette saison entre les piquets serrés, est attendu par tout un peuple dimanche pour son sacre en slalom aux Mondiaux de Schladming (Autriche), sur la piste de la Planai, avec le soutien de plus de 35.000 spectateurs massés dans l'aire d'arrivée.

"Ce sera probablement +la+ course de ces Championnats du monde, et je vais m'y engager complètement libéré. Je peux en profiter", a annoncé le jeune prodige de 23 ans de la "Wunderteam", déjà deux médailles autour du cou.

En argent vendredi en slalom géant derrière l'intouchable Américain Ted Ligety, Hirscher vise évidemment un autre métal dimanche, doré celui-là, lui qui totalise quatre victoires cette saison en slalom, plus une en slalom parallèle.

Déjà sacré mardi lors de l'épreuve par équipes, le Salzbourgeois estime que ses Mondiaux-2013 sont d'ores et déjà une réussite pour lui. "Ca m'est égal, ce qui va se passer dimanche", clame-t-il, un peu pour se rassurer et s'enlever de la pression.

Les résultats d'ensemble de l'équipe d'Autriche sont quelque peu en-deçà des attentes des supporteurs. Meilleure nation lors des précédents Mondiaux-2011 à Garmisch-Partenkirschen (Allemagne) avec quatre titres, les skieurs rouge-blanc-rouge ont dû se contenter jusqu'à présent de l'or par équipes.

Un titre de Hirscher lors de la dernière épreuve des Mondiaux constituerait le feu d'artifice idéal pour la "République du ski".

"A l'image de Ligety en géant cette année, il se permet d'être à 90%, a apprécié le Français Victor Muffat Jeandet. Il gère sa première (manche) pour faire la seconde à fond. Il est plus lucide".

Hirscher avait remporté le dernier slalom nocturne de Schladming en janvier 2012. Il devra toutefois ménager son dos, touché jeudi à l'entraînement. "Je vais bien, je suis fatigué, mais je serai satisfait de pouvoir dormir", expliquait-il après la seconde manche de slalom géant.

Dimanche, dans le portillon de départ, il devra faire face à une concurrence affûtée. L'Allemand Felix Neureuther, son meilleur ami, sera paradoxalement son plus sérieux rival. Sur les deux derniers slaloms de la saison, ils se sont partagé les deux premières places: à Kitzbühel en Autriche, Hirscher s'était imposé devant Neureuther, alors que sur la piste du Lauberhorn, à Wengen (Suisse), l'ordre sur le podium avait été inversé.

Neureuther voudra rejoindre sa mère au palmarès, l'Allemande Rosi Mittermaier, sacrée à trois reprises aux jeux Olympiques d'Innsbruck en 1976 (slalom, combiné et descente).

Derrière le duel entre Neureuther et Hirscher, le Suédois Andre Myhrer voudra jouer les trouble-fêtes, gardant de très bons souvenirs sur la Planai. Vainqueur lors des finales de la Coupe du monde en mars 2012 à Schladming, il en avait profité pour ravir le petit globe de la discipline au nez et à la barbe de Hirscher et du Croate Ivica Kostelic.

tba/gv