NOUVELLES
16/02/2013 05:34 EST | Actualisé 18/04/2013 05:12 EDT

Le chef exorciste du Vatican remercie Benoît XVI pour son soutien

Le chef exorciste du Vatican a remercié le pape Benoît XVI pour avoir ouvert la voie à l'exorcisme des personnes possédées par le démon mais aussi de celles qu'il tourmente.

"Le pape Benoît XVI a rencontré lors d'une audience des exorcistes du monde entier et nous a reçus avec des mots de grand, grand encouragement", s'est félicité Gabriel Amorth, qui pourchasse le démon dans le diocèse de Rome depuis 27 ans, dans un entretien à la chaîne de télévision religieuse TV2000.

"Il a continué de nous encourager. Le pape a fait beaucpoup pour réviser les procédures (...) et nous a fourni de puissantes prières qui servent à exorciser", a-t-il ajouté.

Benoît XVI a annoncé lundi sa démission à partir du 28 février en invoquant son âge. Il devrait laisser le souvenir d'un pape qui a voulu clarifier le message d'une Eglise entachée par différents scandales, dont celui de la pédophilie --dans lequel Gabriel Amorth a vu l'oeuvre de Satan.

En tant que cardinal Joseph Ratzinger, il a aidé à réformer le catéchisme de l'Eglise catholique pour "élargir le front du combat contre Satan (...), dans les cas de possession diabolique des gens mais aussi dans tous les cas de troubles causés par le démon, qui représentent 90% des cas", a poursuivi Gabriel Amorth.

Les cas de possession totale par le démon sont très rares, a-t-il ajouté, tout en assurant avoir vu des victimes "marcher sur les murs, ramper au sol comme un serpent".

Les troubles causés par le démon sont toutefois "devenus extrêmement courants", selon lui. "Les gens vont voir les sorciers, les diseurs de bonne aventure, ceux qui se présentent comme des exorcistes (...) C'est devenu un problème car lorsque quelqu'un a besoin d'un exorciste, ils ne sont pas très nombreux, et ils sont mal préparés", a ajouté Gabriel Amorth.

L'Association des exorcistes a aussi vu sa tache disparaître car "l'exorcisme avait été suspendu depuis des siècles, et alors qu'il y a une énorme demande pour les exorcistes, des prêtres et des évêques n'y croient pas", a-t-il déploré.

ide/dt/ln/ggy/ia