NOUVELLES
16/02/2013 05:55 EST | Actualisé 18/04/2013 05:12 EDT

Colombie: la guérilla des Farc libère un dernier soldat encore détenu

La guérilla des Farc a libéré samedi dans le sud de la Colombie un soldat capturé fin janvier qui a été remis à une délégation du Comité international de la Croix Rouge (CICR), a annoncé l'organisation humanitaire.

"Un membre de l'armée qui était détenu par les Farc a été libéré et remis à une mission humanitaire", a indiqué le CICR dans un communiqué. La délégation était également composée de membres de l'organisation "Colombiens et Colombiennes pour la paix", médiateur habituel lors des remises d'otages.

Le soldat a été relâché dans la province de Nariño, où il avait été capturé par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) lors de combats.

La veille, la guérilla marxiste, qui a ouvert depuis novembre des négociations de paix avec les autorités, avait libéré, dans les mêmes conditions, deux policiers, également détenus depuis janvier, dans la province limitrophe du Valle del Cauca.

Ces deux régions sont celles où est le mieux implantée cette rébellion qui compte encore, selon le gouvernement, 8.000 combattants après 48 ans d'existence.

Les Farc avaient qualifié ces trois hommes de "prisonniers de guerre", une version rejetée par le président colombien Juan Manuel Santos.

L'an dernier, la guérilla avait libéré les derniers policiers et militaires encore détenus en otage, après avoir renoncé officiellement aux enlèvements de civils contre rançon.

La récente capture des deux policiers et du soldat n'avait toutefois pas interrompu les pourparlers de paix, qui ont lieu en terrain neutre à Cuba sans un cessez-le-feu bilatéral en Colombie, option exclue par M. Santos avant de parvenir à un accord.

Les pourparlers visent à mettre fin au plus vieux conflit armé d'Amérique latine, qui a fait en un demi-siècle quelque 600.000 morts, 15.000 disparus et près de 4 millions de déplacés, selon des chiffres officiels.

pro-pz/dro