NOUVELLES
15/02/2013 10:16 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

Wall Street en légère hausse après des indicateurs américains mitigés

Wall Street s'affichait en légère hausse en début de séance vendredi, les investisseurs restant sur la réserve après une série d'indicateurs américains mitigés et dans l'attente de l'issue d'une réunion du G20 à Moscou: le Dow Jones grappillait 0,04% et le Nasdaq 0,08%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average avançait de 5,99 points à 13.979,38 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 2,56 points à 3.201,22 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 gagnait 0,04% ou 0,54 point à 1.521,92 points.

La Bourse de New York avait peu bougé jeudi, hésitant jusqu'à la fin de la séance entre les craintes liées à la situation économique en zone euro ou au Japon, et une salve de méga fusions et acquisitions sur le marché américain: le Dow Jones avait perdu 0,07% à 13.973,39 points et le Nasdaq avait grappillé 0,06% à 3.198,66 points.

Les indices continuaient vendredi à faire presque du surplace "car les marchés américains seront fermés lundi" en raison d'un jour férié aux Etats-Unis (President's Day), et les courtiers "attendent le communiqué qui sera diffusé à la fin de la rencontre des dirigeants du G20" à Moscou, ont noté les analystes de Charles Schwab.

Les ministres des Finances des principaux pays riches et émergents de la planète doivent notamment évoquer les questions de change après les inquiétudes déclenchées par la récente chute du yen.

Les indicateurs diffusés avant le début de la séance à Washington n'aidaient pas les opérateurs à s'engager dans une direction nette.

L'activité manufacturière de la région de New York s'est redressée après avoir reculé pendant six mois d'affilée, et l'excédent de la balance américaine des flux de capitaux investis à long terme a augmenté de 41% en 2012, signe que les Etats-Unis attirent, dans des placements de long terme, encore plus de capitaux investis qu'ils n'en investissent à l'étranger.

Mais la production industrielle a légèrement reculé en janvier dans le pays alors que les analystes s'attendaient à une hausse.

Le marché obligataire évoluait sur une note contrastée. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans avançait à 2,010% contre 2,000% jeudi soir et celui à 30 ans reculait à 3,178% contre 3,181% la veille.

jum/sl/sam