NOUVELLES
15/02/2013 12:47 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

Un tribunal alourdit la peine de l'ex-entraîneur de hockey Graham James

WINNIPEG - La Cour d'appel du Manitoba a alourdi la peine d'emprisonnement imposée à l'ancien entraîneur de hockey junior Graham James, la faisant passer de deux à cinq ans.

James avait plaidé coupable l'an dernier d'avoir agressé sexuellement l'ancienne vedette de la Ligue nationale de hockey Theoren Fleury et son cousin Todd Holt, alors qu'ils évoluaient dans les rangs junior.

«C'est un grand jour pour les victimes», a déclaré M. Fleury sur Twitter après l'annonce de la nouvelle peine de prison pour son agresseur.

C'est surtout grâce à M. Fleury que de nouvelles accusations pour agressions sexuelles ont été portées contre James, déjà condamné en 1997 pour avoir agressé d'autres jeunes hockeyeurs, y compris l'ex-joueur de la LNH Sheldon Kennedy.

James avait d'abord écopé de deux ans de prison, en mars 2012, mais la Couronne a soutenu en appel que la juge de première instance avait commis une erreur en accordant trop d'importance à la peine de trois ans et demi imposée à James en 1997.

Devant la Cour d'appel, la Couronne a plaidé qu'une peine de quatre ans serait davantage appropriée à la nature du crime.

L'avocat de James, Evan Roitenberg, a pour sa part fait valoir que la juge avait tenu compte des 15 années qui s'étaient écoulées entre le premier séjour de son client derrière les barreaux et sa réhabilitation ultérieure.

Graham James était une étoile montante dans les rangs des entraîneurs de hockey junior à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Il a été nommé «homme de l'année» par The Hockey News en 1989, après avoir mené les Broncos de Swift Current, en Saskatchewan, à un championnat de la Western Hockey League et à l'obtention d'une Coupe Memorial.

Lorsqu'il est devenu directeur général et entraîneur des Hitmen de Calgary, en 1994, il agressait déjà des joueurs depuis des années. Il avait commencé avec Theoren Fleury en 1984, et sélectionné son cousin Todd Holt pour lui réserver un traitement similaire en 1989. James a finalement plaidé coupable d'avoir agressé les deux hommes lorsqu'ils étaient adolescents.

L'ex-entraîneur a été condamné en mars 2012, et était éligible à une libération conditionnelle totale, qui peut être offerte après qu'un criminel a purgé le tiers de sa peine. Désormais, il ne pourra déposer une telle demande avant l'automne.

«Chaque jour, tous ensemble, nous essayons de créer un meilleur environnement pour nos enfants», a écrit Sheldon Kennedy dans un gazouillis. «J'espère que les traumatismes dont souffrent nos enfants en raison des agressions deviennent maintenant plus visibles.»