NOUVELLES
15/02/2013 09:03 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

Un résidant de Saskatoon en a contre le message de «Joyeux Noël» municipal

SASKATOON - Un débat toujours en cours à propos d'un message souhaitant «Joyeux Noël» accolé sur un autobus englobe désormais le maire et les conseillers à l'hôtel de ville de Saskatoon.

Jeudi, un comité sur la diversité culturelle et les relations ethniques a annoncé qu'il était incapable de se prononcer sur la question.

Le vice-président du comité, Michael San Miguel, a expliqué que les deux parties avaient des arguments valables.

Un résidant de Saskatoon, Ashu Solo, a déposé une plainte en décembre après avoir aperçu un autobus portant au flanc le message «Joyeux Noël». Selon M. Solo, le message viole la séparation entre l'État et la religion.

Il a menacé de déposer une plainte en vertu des droits de la personne si la Ville ne cesse d'inscrire «Joyeux Noël» sur les autobus.

Après la réunion de jeudi, l'homme s'est dit déçu du fait que le comité n'ait pas tranché ou présenté quelque recommandation que ce soit.

«Il semble qu'ils (les membres du comité) s'en soient lavé les mains et n'aient pas pris de décision, laissant le tout au comité exécutif», a-t-il dit.

«J'aurais espéré qu'ils aient au moins présenté une recommandation.»

M. Solo dit être à l'aise avec le message «Joyeuses Fêtes», puisque cela «comprendrait le solstice d'hiver, le Festivus, le Nouvel An et Kwanza».

Le Festivus est une fête fictive, provenant de la série télévisée «Seinfeld», qui célèbre «la déclaration des doléances et les démonstrations de force».