NOUVELLES
15/02/2013 12:17 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

Tchad: la crise malienne au coeur d'un sommet extraordinaire sahélo-saharien

La guerre au Mali et la sécurité dans la sous-région seront au coeur du sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD), qui se tient samedi à N'Djamena.

Il est prévu au cours de ce sommet "une résolution de la CEN-SAD sur la crise malienne" ainsi qu'une "déclaration sur l'aspect sécuritaire dans l'espace sahélo-saharien", a indiqué à l'AFP un diplomate sous couvert d'anonymat.

Egalement à l'ordre du jour, "l'adoption du traité révisé de la CEN-SAD", après les négociations engagées à Rabat l'an dernier.

"Le traité adopté par les ministres des Affaires étrangères des pays membres de la CEN-SAD en juin 2012 au Maroc sera soumis au cours de ce sommet aux chefs d'Etat pour son adoption et sa signature" a indiqué la source diplomatique.

"La principale innovation de ce traité, c'est la création d'un Conseil permanent de paix et de sécurité, et d'un Conseil permanent de développement rural au sein de la CEN-SAD" a ajouté la même source.

Parmi les 11 chefs d'Etats qui doivent prendre part à ce sommet, le président malien Dioncounda Traoré, et ses homologues soudanais Omar el-Béchir, sénégalais Macky Sall, béninois Thomas Yayi Boni et nigérien Mahamadou Issoufou sont arrivés vendredi dans la capitale tchadienne.

L'Ivoirien Alassane Ouattara, le Burkinabé Blaise Compaoré, le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Centrafricain François Bozizé, le Togolais Faure Gnassingbé et le Djiboutien Ismaël Omar Guelleh sont également attendus.

L'Egypte et la Libye seront représentées par leurs Premiers ministres, le Nigeria et les Comores par leur vice-président.

La Cour pénale internationale, qui recherche M. Béchir pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide au Darfour (ouest du Soudan), a lancé un appel au Tchad pour faire arrêter le président soudanais.

Mais depuis le rapprochement politique amorcé en janvier 2010 entre le Tchad et le Soudan, N'Djamena a régulièrement ignoré les appels de la CPI en vue de l'arrestation d'Omar el-Béchir, qui s'est notamment rendu au Tchad lors du dernier sommet de la CEN-SAD en 2010.

La Cen-Sad a été créée le 4 février 1998 à Syrte en Libye et regroupe 28 pays.

yas/cl/pgf/de