NOUVELLES
15/02/2013 08:24 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

Syrie: rebelles et régime se préparent pour la bataille des aéroports à Alep

Des combats intermittents se déroulaient entre armée syrienne et rebelles vendredi autour des aéroports d'Alep (nord), enjeu majeur de la guerre dans cette région du nord, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les troupes régulières "ont pilonné ce matin les environs de l'aéroport international d'Alep et l'aéroport militaire d'al-Naïrab, et les rebelles ont riposté en tirant des roquettes fabriquées localement", a précisé à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abel Rahmane.

Selon lui, "le régime prépare une vaste opération pour reprendre le contrôle de la base 80, en charge de la sécurité des deux aéroports", tombée mercredi aux mains des rebelles, après des combats qui ont fait au moins 150 morts des deux côtés, dont de hauts officiers de l'armée, précise M. Abdel Rahmane.

"Les rebelles tentent de prendre l'aéroport d'al-Naïrab et de détruire le tarmac de l'aéroport international d'Alep, utilisé à des fins militaires par les forces du régime", d'après lui.

Par ailleurs, des combats ont éclaté près de la ville Sfeira dans la province d'Alep entre rebelles et un convoi des forces du régime progressant vers les deux aéroports.

Dans la ville même d'Alep, la télévision officielle a montré des images d'une manifestation de dizaines de personnes soutenant le régime du président Bachar al-Assad.

"Les habitants des quartiers al-Izaa et de Seif al-Dawla ont organisé une marche en faveur de la patrie et de l'armée syrienne, et appelant à la sortie des hommes armés (rebelles) de leur ville", a affirmé la télévision.

Selon l'OSDH et des militants, les rebelles ont progressé ces derniers jours sur le front d'Alep, contrôlant l'aéroport militaire de Jarrah et assiégeant l'aéroport de Mingh, et ce dans le but de neutraliser les bases aériennes, principal atout du régime face à des insurgés moins bien équipés.

Ailleurs dans le pays, à Idleb (nord-ouest), 11 personnes ont été tuées par des bombardements sur la ville de Khan Cheikhoune.

A Damas, les soldats ont pilonné le quartier de Jobar (est) où sont retranchés des rebelles.

De même, près de la capitale, les forces loyalistes ont bombardé Harasta et Irbine (nord-est) et envoyé des renforts vers la ville de Daraya (sud-ouest) qu'ells tentent de reprendre le contrôle.

Jeudi, les violences ont fait 155 morts à travers la Syrie, selon l'OSDH qui s'appuie sur un réseau de militants et de médecins.

Le conflit qui dure depuis 23 mois en Syrie a fait plus de 70.000 morts, selon l'ONU.

kam-rm/ram/sw