NOUVELLES
15/02/2013 10:09 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

L'UE avalise le plan de lutte contre la crise de la viande de cheval

L'Union européenne a approuvé vendredi le plan destiné à lutter contre la crise de la viande de cheval, qui prévoit une série de tests ADN dans les plats cuisinés censés contenir du boeuf.

"Viande de cheval : les Etats membres approuvent le plan de la Commission pour détecter les fraudes dans la commercialisation de denrées alimentaires", a annoncé la Commission dans un communiqué, en précisant que ce plan serait mis en oeuvre "immédiatement" pour une durée initiale d'un mois.

Les 27 Etats membres se sont mis d'accord pour procéder à environ 2.250 tests sur des plats préparés à base de boeuf pour vérifier s'ils contiennent du cheval.

De 10 à 150 tests sont prévus dans chacun des pays de l'UE, en fonction de leur taille, "principalement au niveau des distributeurs, sur des produits alimentaires destinés aux consommateurs", selon le communiqué.

D'autre part, des tests seront aussi réalisés sur la viande de cheval pour détecter la présence éventuelle de phénylbutazone, un anti-inflammatoire nocif pour la santé. Un échantillon sera prélevé par 50 tonnes de viande de cheval.

Le plan d'action avait été proposé mercredi par la Commission européenne à l'issue d'une réunion de crise avec huit pays concernés par le scandale, qui s'est propagé en Europe depuis la découverte le 8 février de viande hachée chevaline estampillé boeuf dans des lasagnes de la marque Findus vendues en Grande-Bretagne.

mpa/jlb/sym

PLUS:afp