NOUVELLES
15/02/2013 09:23 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

Le Brésil ne laissera pas sa monnaie s'apprécier pour contrôler l'inflation (ministre)

Le ministre brésilien des Finances, Guido Mantega, a affirmé que le Brésil ne permettrait pas une appréciation de sa monnaie, le real, face au dollar pour contrôler l'inflation, vendredi à Moscou dans le cadre d'une réunion du G20.

Le change "n'est pas un instrument de contrôle de l'inflation. L'instrument est le taux d'intérêt", a dit M. Mantega, cité par le quotidien économique brésilien Valora.

Le ministre a également réitéré ses critiques envers la "guerre du change" dans le monde.

L'inflation brésilienne a atteint 0,8% en janvier, son niveau mensuel le plus élevé depuis 2005, ce qui a soulevé des interrogations au sein des marchés sur une éventuelle appréciation du real pour contrôler la hausse des prix.

M. Mantega a critiqué les politiques d'appréciation monétaire de certains pays comme méthode pour faire face à la crise. Selon lui, ces politiques poussent le real à la hausse par rapport au dollar. Le Brésil a dénoncé cette pratique depuis 2010 comme étant une "guerre des changes", l'un des thèmes abordé dans la réunion du G20 des principaux pays industrialisés et émergents.

"Le problème de la guerre des changes n'a pas diminué parce que le commerce mondial est atrophié dans une conjoncture où de nombreuses économies essaient de résoudre leurs problèmes internes par le biais des exportations", a affirmé M. Mantega.

La surévaluation du real au cours des dernières années a été considéré comme la responsable de la perte de compétitivité de l'industrie brésilienne.

ym/cdo/ag/fw