NOUVELLES
15/02/2013 11:14 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

La Russie autorise à nouveau l'exploitation des Soukhoï Superjet d'Aeroflot

L'autorité russe du transport aérien a autorisé à nouveau l'exploitation de quatre avions régionaux Soukhoï Superjet 100 de la compagnie russe Aeroflot, après avoir ordonné leur immobilisation en raison de problèmes techniques, a annoncé vendredi le constructeur de l'appareil.

"Rossaviatsia a renouvelé le 15 février l'autorisation d'exploitation du quatrième appareil Soukhoï Superjet 100 exploité par Aeroflot, après avoir déjà renouvelé le 14 février celles de trois autres avions" de ce type, a précisé le groupe Soukhoï Aviation civile dans un communiqué.

Les "défaillances" constatées sur ces appareils "ont été éliminées en collaboration avec la compagnie aérienne", selon le communiqué.

Aeroflot, la première compagnie aérienne russe, a dû clouer au sol quatre de ses dix Superjet 100 au début de cette semaine pour des réparations, sur ordre de Rossaviatsia.

Le groupe Soukhoï Aviation civile, qui assemble l'avion avec plusieurs partenaires occidentaux, a alors assuré que ces appareils reprendraient leurs vols d'ici la fin du mois au plus tard.

Le journal Kommersant avait indiqué la semaine dernière que le Superjet 100, présenté comme l'espoir de l'aéronautique civile russe, avait compté pour 40% des pannes répertoriées au sein de la flotte d'Aeroflot.

Cet avion biréacteur de liaisons régionales d'une centaine de places a été conçu pour faire concurrence au brésilien Embraer et au canadien Bombardier sur le marché jugé prometteur des avions régionaux.

Le motoriste aéronautique français Snecma et le groupe français d'aéronautique et de défense Thales ont notamment participé au projet.

Le premier vol de l'avion, d'un prix catalogue d'environ 30 millions de dollars, a eu lieu en 2008 et le premier appareil a été livré à la compagnie arménienne Armavia en avril 2011. En Russie, il est exploité par Aeroflot et depuis peu par la compagnie sibérienne Iakoutia.

Le programme a été terni par le crash d'un appareil en mai 2012 au cours d'un vol de démonstration en Indonésie. L'accident, dû selon les autorités indonésiennes à une erreur humaine du pilote, a causé la mort des 45 passagers de l'avion.

mp/sb