NOUVELLES
15/02/2013 03:11 EST | Actualisé 16/04/2013 05:12 EDT

<em>Inch'Allah</em> remporte le prix de la critique internationale à la Berlinale

Le film Inch'Allah, de la réalisatrice québécoise Anaïs Barbeau-Lavalette, a remporté le prix FIPRESCI du meilleur film selon la critique internationale au 63e Festival du film de Berlin.

Inch'Allah a été choisi par le jury de critiques parmi les films présentés dans les volets Compétition, Panorama et Forum. Le film était présenté dans la section Panorama, qui propose des nouveautés de réalisateurs reconnus, des premières œuvres et des découvertes.

C'était la deuxième fois qu'un film de Mme Barbeau-Lavalette est présenté à Berlin après Le ring, en 2008, qui avait aussi été projeté dans le même volet.

Mettant notamment en vedette Évelyne Brochu et Sabrina Ouazani, Inch'Allah raconte l'histoire de Chloé, une jeune obstétricienne québécoise travaillant dans un camp de réfugiés palestiniens en Cisjordanie.

Inch'Allah est le second long-métrage écrit et réalisé par la jeune femme, qui a également tourné plusieurs documentaires et écrit un roman intitulé Je voudrais qu'on m'efface.

Le film a été produit par Luc Déry et Kim McCraw de micro_scope, la boîte de production à qui l'on doit, entre autres, Incendies de Denis Villeneuve et Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau.

La 63e Berlinale se déroule jusqu'au 17 février 2013.

Plus tôt cette semaine, la réalisatrice a reçu a reçu le prix de l'Artiste de l'année, décerné par l'organisme Les artistes pour la paix, qui salue chaque année le travail d'une personnalité artistique reconnue pour son humanisme.