NOUVELLES
15/02/2013 01:39 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

Coronavirus proche du SRAS: un 3e cas familial au Royaume-Uni, 12e mondial

Le nouveau coronavirus proche du SRAS a été détecté chez une 12e personne dans le monde, un habitant du Royaume-Uni qui fait partie de la famille de deux autres patients diagnostiqués cette semaine, a annoncé vendredi l'Agence britannique de protection de la Santé (HPA).

La HPA "peut confirmer qu'un troisième cas du nouveau coronavirus a été détecté dans un cercle familial, qui fait suite à deux cas pour lesquels le diagnostic a été confirmé cette semaine".

Le patient, un habitant du Royaume-Uni qui n'a pas voyagé récemment, "se remet d'une maladie respiratoire légère et va bien", a précisé la HPA, ajoutant que cela portait à 12 le nombre de cas confirmés dans le monde de cette maladie, dont quatre ont été signalés au Royaume-Uni.

Cette personne n'a pas été hospitalisée, contrairement aux deux autres membres de sa famille qui sont toujours soignés l'un à Manchester (nord-ouest), l'autre à Birmingham (centre), a précisé une porte-parole de la HPA.

"Même si ce patient a une forme légère de maladie respiratoire, par précaution la HPA recommande qu'il s'isole et limite les contacts avec l'extérieur", a déclaré le professeur John Watson, à la tête du département des maladies respiratoires à la HPA.

"Même si ce cas semble être dû à une transmission de personne à personne, le risque d'être infecté lors de contacts est dans la majorité des cas toujours considéré comme faible", a-t-il ajouté, soulignant le nombre limité de cas depuis la détection du premier "il y a trois mois".

Au total, le coronavirus a été diagnostiqué chez cinq personnes en Arabie saoudite (dont trois morts), deux en Jordanie (deux morts), quatre au Royaume-Uni (un Qatari toujours soigné, trois membres d'une même famille, dont deux hospitalisés), un en Allemagne (un Qatari, sorti de l'hôpital).

Les coronavirus font partie d'une large famille qui inclut des virus responsables de simples rhumes mais aussi le "SRAS" (syndrome respiratoire aigu sévère), qui a provoqué une épidémie de "pneumonie atypique" à l'origine de 800 morts dans le monde en 2003.

Ce nouveau coronavirus a été identifié pour la première fois en septembre 2012 sur un patient décédé au mois de juin précédent, d'une grave infection respiratoire.

alm/na/dro