NOUVELLES
15/02/2013 02:21 EST | Actualisé 16/04/2013 05:12 EDT

Chantiers routiers : incertitude sur le prolongement de l'autoroute 73

Le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, est resté évasif vendredi quant au sort réservé à l'important chantier routier du prolongement de l'autoroute 73, en Beauce.

Questionné en commission parlementaire à l'Assemblée nationale sur l'étude des crédits budgétaires, le ministre des Transports n'a pas voulu préciser un échéancier quant à la poursuite des travaux prévus cet été.

Rappelons que l'étude des crédits budgétaires survient au moment où le gouvernement Marois remet en question plusieurs projets d'infrastructures routières annoncés par les libéraux lorsqu'ils étaient au pouvoir. Le PQ accuse les libéraux d'avoir annoncé ces projets sans les avoir inscrits au Plan québécois sur les infrastructures, si bien qu'ils ne sont pas pris en compte dans le budget.

Avec la révision par le PQ des projets d'infrastructures, le dossier du prolongement de l'autoroute 73 devient incertain. Il ne reste que 8 km de travaux à effectuer sur la portion comprise entre Saint-Joseph et Notre-Dame-des-Pins, à l'entrée de Saint-Georges.

Le député libéral de la circonscription de Beauce-Sud, Robert Dutil, dit avoir tenté d'obtenir un échéancier de la part du ministre Gaudreault. Ce dernier s'est contenté de parler de « planification », déplore M. Dutil.

« Normalement, il y a un contrat qui aurait dû aller en soumission publique au mois de décembre et qui n'est pas allé en soumission », constate le député libéral.

« J'ai demandé au ministre : "Est-ce que vous l'envoyez en soumission publique tout de suite?" Sinon, il n'y aura pas de travaux sur le tiers de ce qui reste à faire cet été et donc ça va aller en 2014. C'est là-dessus que je n'ai pas eu de réponse précise. Le ministre nous dit encore ce qu'il nous dit depuis 5 mois. Il regarde ça puis ils sont en train de planifier », déplore Robert Dutil.

Reconstruction de la route 112

S'il est resté vague sur le dossier du prolongement de l'autoroute 73, le ministre Gaudreault, en revanche, a dit qu'il s'engageait à commencer cette année les travaux de reconstruction de la route 112 à Thetford Mines, qui s'est affaissée ces dernières années.

Si le dossier donne l'impression de traîner en longueur, c'est en raison de sa complexité, a tenu à rappeler le ministre des Transports vendredi matin.

« On est en train de préparer les plans et devis, l'acquisition de terrains, mais nous sommes en attente des autorisations environnementales. Nous sommes également en attente des avis de la CSST, parce qu'il y a des enjeux concernant le déplacement des haldes, qui sont des amas de résidus miniers », a-t-il dit.

L'affaissement de la route 112 dans une ancienne mine d'amiante a d'importantes répercussions pour les automobilistes. Ces derniers doivent emprunter un long détour. Les commerces locaux sont également privés d'une partie de leur clientèle.