NOUVELLES
15/02/2013 11:15 EST | Actualisé 17/04/2013 05:12 EDT

É.-U.: le fils du militant des droits civiques

WASHINGTON - Le fils du célèbre militant des droits civiques Jesse Jackson a été accusé vendredi d'avoir conspiré pour dépenser à des fins personnelles 750 000 $ en fonds de campagne. Sa femme a été accusée d'avoir rempli de fausses déclarations de revenus dans le cadre d'une chute spectaculaire pour ce couple politiquement solide.

Des procureurs fédéraux ont déposé une accusation de conspiration contre Jesse Jackson fils, un ancien membre du Congrès originaire de Chicago, et ont accusé sa femme, Sandra, d'avoir rempli de fausses déclarations de revenus pour les années 2006 à 2011. Les deux ont accepté des ententes de culpabilité dans le cadre d'ententes avec la poursuite.

M. Jackson a été élu au Congrès en 1995 et a démissionné en novembre dernier. Son épouse était une responsable municipale à Chicago, mais a quitté son poste le mois dernier.

Les deux risquent des peines de plusieurs années de prison. M. Jackson pourrait également devoir verser des centaines de milliers de dollars en amendes et autres frais. Le gouvernement n'a cependant pas immédiatement publié le contenu des ententes de culpabilité. De telles ententes recommandent pratiquement toujours aux procureurs d'exiger des peines moindres que le maximum autorisé.

Parmi les dépenses frauduleuses de Jackson Jr, on retrouve 43 350 $ US pour une montre Rolex plaquée or, ainsi que 9 587,64 $ US pour des meubles pour enfants, selon des documents déposés en cour.

Selon ces mêmes documents, Jackson doit remettre 750 000 $ US, en plus de dizaines de milliers de dollars en objets de collection et en fourrures.

L'accusation de conspiration comporte une peine maximale allant jusqu'à cinq ans de prison, une amende allant jusqu'à 250 000 $, ainsi que d'autres pénalités.

L'accusation contre Sandra Jackson entraîne, tout au plus, une peine de trois ans de prison.

PLUS:pc