NOUVELLES
14/02/2013 12:24 EST | Actualisé 16/04/2013 05:12 EDT

Tunisie: le chômage en baisse de 2,2% sur 2012, à 16,7%

Le taux chômage à la fin 2012 s'est établi en Tunisie à 16,7% soit une baisse de 2,2 sur un an, a indiqué jeudi le ministère de l'Emploi, alors que ce mal endémique a été au coeur de la révolution de 2011 et de nombreux récents conflits sociaux.

Selon un communiqué du ministère, le nombre de chômeurs en décembre 2012 était de 653.000 contre 738.000 en début d'année.

Les associations de chômeurs, en particulier celle de défense des chômeurs diplômés, jugent ces statistiques sous-estimées et évoquent jusqu'à un million de sans-emploi.

Le gouverneur de la Banque centrale, Chedly Ayari, a estimé fin janvier qu'à moins d'un "miracle", le chômage allait persister en Tunisie. Se basant sur des études réalisées pour les périodes 2015-2017, il a dit que le taux de chômage pourrait s'établir à 10-11% dans les "meilleures conditions" économiques.

Le chômage et la misère, notamment parmi les jeunes, étaient parmi les principaux facteurs de la révolution de janvier 2011 qui a renversé le régime du président Zine Al Abidine Ben Ali. Mais les espoirs ont laissé place à la déception et les conflits sociaux se sont multipliés dégénérant en violences.

La situation sécuritaire précaire depuis deux ans et l'incertitude de l'avenir politique du pays, faute notamment de compromis sur la future Constitution, a par ailleurs entraîné une anémie prolongée des investissements, qui mine le marché de l'emploi.

alf/mh/tp