NOUVELLES
14/02/2013 08:23 EST | Actualisé 16/04/2013 05:12 EDT

Tour d'Oman - 4e étape: victoire de Rodriguez, Froome en rouge

L'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha) a remporté la 4e étape du Tour d'Oman cycliste jeudi, courue sur 143 km entre Al Saltiyah et le Djebel Akhdhar ("la montagne verte"), le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) cédant son maillot rouge de leader au Britannique Chris Froome (Sky).

Sur la ligne d'arrivée, après 5,7 km à 10,5% de moyenne, dont des passages à 13,5%, Rodriguez a devancé Froome de 4 secondes et l'Australien Cadel Evans (BMC) de 22 secondes, Alberto Contador (Saxo-Tinkoff) finissant 4e, juste devant l'Italien Vincenzo Nibali (Astana).

Au classement général, Froome a endossé le maillot rouge avec une marge de 24 secondes sur Evans et 25 sur Contador, à deux étapes de la fin de ce Tour d'Oman, quatrième du nom.

Tout s'est en fait joué dans la dernière ascension, dans les lacets de la "Montagne Verte", une fois les cinq échappés du jour repris au bout d'une fugue de 120 km.

Dès les premiers lacets les hostilités ont été ouvertes par Contador et Nibali, vainqueur ici même dans le Sultanat en 2012, les deux hommes se faisant cependant rejoindre par "Froomie", "Purito" Rodriguez et Evans à 3 km de la ligne.

Sagan avait lâché son maillot rouge dès le pied de l'ascension, en même temps que Bradley Wiggins, qui avait terminé son travail d'équipier dans la vallée.

Froome et Evans à leur rythme, pendant que Contador, Nibali et Rodriguez multipliaient les attaques: les cinq hommes allaient rester à distance jusqu'à la flamme rouge du dernier kilomètre, qui voyait "Purito" s'en aller pour une énième tentative à laquelle seul Froome était alors capable de réagir.

"Ce maillot rouge, je le dois à l'équipe aujourd'hui, ils ont été fantastiques", a déclaré le nouveau leader du Tour d'Oman, la ligne à peine franchie et déjà en train de pédaler à nouveau sur home-trainer. "Et notamment quelqu'un comme Bradley Wiggins, qui m'a aidé dans la vallée pour être le mieux placé possible au pied de l'ascension".

"Entre Contador, Rodriguez et Nibali, c'était très tactique, avec beaucoup d'accélérations, et à chaque fois j'étais un peu décroché, mais je suis monté à mon train, sans à-coup", a poursuivi le +Kényan Blanc+ de la Sky, le surnom de Fromme pour son enfance passée à Nairobi.

Vendredi, la 5e étape conduira les coureurs du Palais Al Alam au Ministère du Logement à Boshar, sur 144 km. "Une étape qui sera encore très dure, a assuré Froome, selon qui "rien n'est encore joué au général".

ol/dac