VIDEO
14/02/2013 04:00 EST | Actualisé 15/04/2013 05:12 EDT

The Sound City : la fin d'un grand studio racontée par Dave Grohl

Perdu dans la vallée de San Fernando à Los Angeles, le studio The Sound City a vu naître les albums les plus marquants de Johnny Cash, de Gun n' Roses et de Nirvana notamment. Pour sa première expérience derrière la caméra, le musicien Dave Grohl rend hommage à ce studio qui n'a pas survécu à l'arrivée du numérique.

Par le biais de témoignages et de films d'archives, le leader des Foo Fighters et ancien batteur de Nirvana raconte l'apogée et le déclin du Sound City. Des albums Unchained de Johnny Cash, au White album de Fleetwood Mac en passant par Nevermind de Nirvana, le studio a vu passer dans ses locaux d'enregistrement une pléiade de musiciens célèbres de 1970 à 2011.

La réputation du studio n'a toutefois rien fait pour ralentir son déclin suite à l'émergence des technologies d'enregistrement numériques.

Le documentaire de Grohl est d'ailleurs fortement empreint de cette nostalgie de l'ère analogique. Il se veut également un plaidoyer en faveur d'une musique créée de façon artisanale, en opposition à celle produite essentiellement par ordinateur.

Dave Grohl pose d'ailleurs la question suivante : à l'époque technologique actuelle, où tout peut être manipulé, comment préservons-nous la touche humaine dans la musique?

Le studio The Sound City a été démantelé en 2011, et le chanteur des Foo Fighters a rapporté dans son studio maison la console, qui, selon plusieurs, est le secret du son du studio de Los Angeles.

Sound City sera projeté au Cinéma du Parc à Montréal les 16 et 17 février et est en vente sur iTunes et sur son site web officiel.

Voici la bande-annonce.