NOUVELLES
14/02/2013 04:42 EST | Actualisé 16/04/2013 05:12 EDT

Le paquebot américain à la dérive devrait arriver en Alabama jeudi soir

In this image released by the U.S. Coast Guard on Feb. 11, 2013, a small boat belonging to the Coast Guard Cutter Vigorous patrols near the cruise ship Carnival Triumph in the Gulf of Mexico, Feb. 11, 2013. The Carnival Triumph has been floating aimlessly about 150 miles off the Yucatan Peninsula since a fire erupted in the aft engine room early Sunday, knocking out the ship's propulsion system. No one was injured and the fire was extinguished. (AP Photo/U.S. Coast Guard- Lt. Cmdr. Paul McConnell)
AP
In this image released by the U.S. Coast Guard on Feb. 11, 2013, a small boat belonging to the Coast Guard Cutter Vigorous patrols near the cruise ship Carnival Triumph in the Gulf of Mexico, Feb. 11, 2013. The Carnival Triumph has been floating aimlessly about 150 miles off the Yucatan Peninsula since a fire erupted in the aft engine room early Sunday, knocking out the ship's propulsion system. No one was injured and the fire was extinguished. (AP Photo/U.S. Coast Guard- Lt. Cmdr. Paul McConnell)

Un paquebot américain à la dérive depuis dimanche dans le golfe du Mexique devait arriver jeudi soir dans l'Alabama, après le remplacement d'un câble de remorquage ayant lâché, dernière péripétie d'une croisière très agitée.

Les 3.143 passagers du Carnival Triumph vivent un calvaire à bord depuis qu'un incendie s'est déclaré dimanche dans la salle des machines, les laissant sans électricité, obligés d'attendre des heures pour de maigres repas et de se soulager dans des sacs en plastique.

Le paquebot est actuellement remorqué vers le port de Mobile, en Alabama, au sud des Etats-Unis, alors qu'il devait initialement rentrer au Texas dimanche matin.

"Tout le monde est calme, il n'y a pas d'agressivité à bord", a raconté Donna Gutzman, une passagère du Triumph, à CNN: "Nous voyons la terre et avons hâte d'arriver".

D'autres passagers interrogés par les télévisions américaines évoquent des canalisations explosées, des toilettes bouchées ou encore des infiltrations d'eau sale dans les cabines.

Pour manger, les files d'attente sont tellement longues que certains passagers doivent patienter quatre heures pour récupérer leurs sandwiches.

La compagnie du paquebot a d'ores et déjà annulé les prochaines croisières prévues sur le Triumph. Carnival a annoncé que le navire, qui a quitté le Texas le 7 février, ne repartirait pas en mer avant la mi-avril.

Le Costa Concordia, dont le naufrage près de l'île du Giglio, en Italie, le 13 janvier 2012, avait fait trente-deux victimes, était lui aussi affrété par une filiale du groupe Carnival.