NOUVELLES
14/02/2013 07:54 EST | Actualisé 16/04/2013 05:12 EDT

Echec Iran/AIEA: Paris "très préoccupé", dénonce les "manquements iraniens"

Paris a dénoncé jeudi "le refus persistant" de l'Iran de "faire toute la lumière sur les finalités de son programme nucléaire", après l'échec des discussions entre Téhéran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

"Le refus persistant de l'Iran de finaliser ses discussions avec l'AIEA pour faire toute la lumière sur les finalités de son programme nucléaire est très préoccupant", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Philippe Lalliot.

"Malheureusement, l'Iran n'a pas saisi les occasions de ses réunions avec l'Agence pour s'engager enfin dans une démarche de coopération et de transparence", a-t-il déploré.

"L'Iran doit coopérer avec l'Agence en vertu de ses obligations internationales (...) Le Conseil des gouverneurs (de l'AIEA), qui se réunira au début du mois de mars, devra faire un constat sans concessions des manquements iraniens", a-t-il ajouté.

L'Iran et l'AIEA n'ont de nouveau pas réussi à conclure un accord sur un plan de vérification du programme controversé de Téhéran, un échec de mauvais augure avant la reprise dans moins de deux semaines de discussions clés avec les grandes puissances.

L'AIEA cherche à avoir un accès plus large à des sites, individus ou documents, pouvant éclaircir la finalité du programme nucléaire de l'Iran, que les grandes puissances soupçonnent de vouloir se doter de la bombe.

Téhéran affirme que son programme est à usage civil.

Le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, Grande-Bretagne, France et Allemagne) et l'Iran doivent se retrouver le 26 février au Kazakhstan.

L'Iran exige un allègement des sanctions contre toute réduction de son activité d'enrichissement d'uranium, demande rejetée par le groupe des 5+1.

cf/st/abk