NOUVELLES
14/02/2013 10:41 EST | Actualisé 16/04/2013 05:12 EDT

Contrat des hélicoptères italiens: l'Inde prête à l'annuler en cas de corruption

L'Inde annulera le contrat des hélicoptères achetés au constructeur aéronautique italien Finmeccanica si les accusations de corruption contre le patron de l'entreprise sont avérées, a prévenu mercredi le ministre de la Défense.

"Si nous trouvons des preuves de corruption, alors nous placerons cette entreprise sur la liste noire et nous annulerons même le contrat", a déclaré à la presse A.K. Antony à New Delhi.

"Nous ne voulons pas aller trop vite (..) mais nous pouvons récupérer notre argent à n'importe quel moment", a-t-il ajouté.

Giuseppe Orsi, qui dirige Finmeccanica, était visé depuis avril 2012 par une enquête. Celle-ci porte sur la livraison en 2010 pour 748 millions de dollars US, de 12 hélicoptères au gouvernement indien par une filiale du groupe, AgustaWestland.

La transaction aurait donné lieu en coulisses au versement, via des intermédiaires, de pots-de-vin à des officiels indiens "avec l'accord des dirigeants de AgustaWestland, en particulier Giuseppe Orsi (à l'époque administrateur délégué) et Bruno Spagnolini", actuel dirigeant de la filiale, selon le mandat d'arrêt émis par le tribunal de Busto Arsizio (nord), cité par les médias italiens.

Le ministère indien de la Défense avait annoncé mardi l'ouverture d'une enquête.

rn/fmp/jr