NOUVELLES
14/02/2013 10:44 EST | Actualisé 16/04/2013 05:12 EDT

American-US Airways: peu de suppressions d'emplois en vue, selon les PDG

La fusion entre AMR, maison mère d'American Airlines, et US Airways devrait générer peu de suppressions de postes car les deux compagnies américaines ont des réseaux qui se recoupent de façon limitée, selon le PDG d'AMR, Tom Horton, et d'US Airways, Doug Parker, futur patron de la nouvelle entité, qui ont accordé jeudi un entretien à l'AFP.

Q: Quel sera l'impact de la fusion en termes d'emploi?

R: "Il est certain que lorsque nous consoliderons les équipes de gestion et d'administration des deux entreprises et que nous regrouperons leur siège social (à Dallas, Texas, sud des Etats-Unis, ndlr), il y aura des occasions de rationaliser (l'emploi). Mais si vous regardez les opérations des deux compagnies, elles ont des routes très complémentaires: en fait, sur les 900 trajets que nous proposons, seulement 12 se recoupent. Pour cette raison, nous ne pensons pas que nous aurons des problèmes avec les régulateurs de la concurrence, car la fusion ne va faire qu'apporter plus de choix aux clients".

Q: Quelles seront les prochaines étapes de la fusion?

R: "Nous prévoyons d'être en mesure de finaliser la fusion au troisième trimestre de cette année, la prochaine étape étant qu'American et US Air vont concevoir ensemble un plan de réorganisation qui décrira la fusion et sera présenté au tribunal des faillites. Après cela, nous travaillerons à l'obtention des autorisations administratives. Les fusions ne sont jamais faciles, nous avons beaucoup de travail devant nous pour l'intégration (des deux entités) et pour nous assurer que nous faisons cela bien pour les clients".

Q: L'objectif principal du dépôt de bilan d'AMR était d'obtenir une réduction des rémunérations des pilotes. Qu'en adviendra-t-il avec la fusion?

R: Grâce à notre restructuration (sous la protection de la loi américaine sur les faillites, Chapter 11), nous avons créé une structure de coûts très concurrentielle pour notre entreprise et nous avons restructuré notre bilan pour être en mesure d'émerger (du dépôt de bilan) comme une entreprise rentable, et ce sera le cas avec la fusion.

ved/sl/are