NOUVELLES
13/02/2013 10:07 EST | Actualisé 15/04/2013 05:12 EDT

Première réunion du nouveau Cabinet en Ontario

La nouvelle première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, réunit son conseil des ministres pour la première fois, mercredi, en prévision du retour des députés à l'Assemblée législative, mardi prochain.

Le premier ministre démissionnaire Dalton McGuinty avait prorogé les travaux législatifs en octobre dernier.

Juste avant sa rencontre avec les ministres, Kathleen Wynne s'est adressée aux médias.

La première ministre a parlé du conflit de travail dans le monde de l'éducation. Elle a qualifié de « positives » et de « productives » les discussions avec des syndicats d'enseignants et des conseils scolaires. « Je veux que les activités parascolaires reprennent le plus tôt possible », a-t-elle réaffirmé. « Nous avons besoin d'un nouveau processus », a ajouté la première ministre.

Elle a également parlé de la situation économique de la province. « Si nous travaillons en partenariat, le monde du travail, celui des affaires et le gouvernement, nous pouvons faire encore plus » a déclaré Kathleen Wynne qui doit rencontrer des représentants du monde de la finance, et du secteur de l'automobile jeudi.

La première ministre a par ailleurs répété qu'elle était prête, le cas échéant, à témoigner devant une commission parlementaire chargée de faire la lumière sur l'annulation controversée de deux centrales au gaz. « Je répondrais aux questions que l'on me posera », a-t-elle affirmé en précisant qu'elle n'avait pas pris part à la décision d'annuler les deux projets.

Pour sa part, la chef néo-démocrate, Andrea Horwath, reluque le siège laissé vacant par le départ de l'ex-ministre des Finances Dwight Duncan. Elle promet de « tout faire pour inciter les électeurs de Windsor-Tecumseh à voter pour le NPD ».

Les néo-démocrates n'ont pas encore choisi de candidat, mais Mme Horwath affirme que le sujet suscite « beaucoup d'intérêt ».

Le NPD détient la circonscription au fédéral.

Nouveaux visages

Dans le Nord de la province, plusieurs espèrent que la nomination d'un nouveau ministre du Développement du Nord et des Mines, Michael Gravelle, permettra de relancer les discussions à propos de grands dossiers, comme celui de la privatisation d'Ontario Northland.

Mme Wynne mise sur du sang neuf pour donner l'image d'un gouvernement renouvelé. Les libéraux sont au pouvoir depuis neuf ans. Ils sont, toutefois, minoritaires à l'Assemblée législative et la nouvelle première ministre devra composer avec les demandes de l'opposition pour rester au pouvoir.

Le poste clé de ministre des Finances sera occupé par Charles Sousa. Celui-ci avait soutenu, à la surprise générale, Mme Wynne plutôt que son adversaire Sandra Pupatello lors du congrès à la direction du Parti libéral.

L'ancien banquier et ministre de l'Immigration et du Travail deviendra, en tant que ministre des Finances, le nouveau pilier du gouvernement libéral minoritaire, qui s'efforce d'éliminer un déficit de près de 12 milliards de dollars, soit le déficit le plus élevé de toutes les provinces.

La nouveauté est aussi visible à la tête du ministère de l'Éducation, où Laurel Broten, qui était associée à la loi spéciale 115 et aux contrats de travail imposés aux enseignants par le gouvernement, a été remplacée par une nouvelle venue au Cabinet, la députée de Guelph et ex-conseillère scolaire Liz Sandals.

Le ministre d'expérience Bob Chiarelli hérite de l'épineux dossier de l'énergie, à la suite de la coûteuse annulation de deux projets de centrales électriques.

Madeleine Meilleur demeure ministre de la Sécurité communautaire et conserve la responsabilité des Affaires francophones.

La première ministre Kathleen Wynne, une députée de Toronto, avait déjà confirmé qu'elle gérerait aussi le ministère de l'Agriculture, afin de se rapprocher des régions.