NOUVELLES
13/02/2013 05:09 EST | Actualisé 15/04/2013 05:12 EDT

Le TSX recule avec une série de résultats et les cours des matières premières

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mercredi avec la publication d'une série de résultats trimestriels d'entreprises et le recul des prix des matières premières.

L'indice composé S&P/TSX a cédé 13,74 points pour terminer la séance à 12 775,28 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a pris 5,28 points à 1204,23 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,09 cent US à 99,82 cents US.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a retraité de 35,79 points à 13 982,91 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 10,39 points à 3196,88 points et que l'indice élargi S&P 500 s'est emparé de 0,9 point à 1520,33 points.

Les ventes au détail ont progressé de 0,1 pour cent le mois dernier aux États-Unis, pour faire suite à la croissance de 0,5 pour cent du mois de décembre. La hausse de janvier s'est avérée conforme aux attentes des analystes et était la plus faible en trois mois.

«Cependant, compte tenu des gains soutenus de l'emploi (...), nous prenons pour acquis que ce ralentissement des ventes sera temporaire et qu'une vigueur plus forte émergera», a observé Paul Ferley, assistant à l'économiste en chef de la Banque Royale.

Des analystes ont estimé que la performance sans éclat des marchés américains était peut-être attribuable à la prudence des opérateurs vis-à-vis de la date limite du 1er mars, qui pourrait voir d'importantes réductions de dépenses de l'ordre de 85 milliards $ US entrer automatiquement en vigueur aux États-Unis.

«Il y a un certain refus d'en faire plus. Je crois que c'est pourquoi notre marché a plus ou moins rien fait ces dernières semaines», a opiné Fred Ketchen, gestionnaire du commerce des valeurs chez Scotia Capitaux.

«Cela apprend à tout le monde à être un peu plus patients qu'ils n'aimeraient l'être.»

Du côté des résultats trimestriels, Talisman Energy a surpassé les attentes des analystes pour ce qui est de son bénéfice, mais pas de ses revenus. Son action a pris 26 cents à 12,82 $. Le titre de Thomson Reuters a pour sa part effacé 70 cents à 30,02 $, la société ayant fait état d'une baisse de ses revenus, en plus de prédire un ralentissement de sa croissance et un resserrement de ses marges de profits pour 2013 et d'annoncer son intention de supprimer 2500 emplois.

Le producteur de fromage, produits laitiers et pâtisseries Saputo (TSX:SAP) a pour sa part affiché un bénéfice et des revenus inférieurs aux attentes des analystes, et son action a retraité de 1,12 $ à 49,70 $.

Le secteur des technologies de l'information a effectué la plus importante glissade du jour, soit 3,5 pour cent, tiré vers le bas notamment par le titre du Groupe CGI (TSX:GIB.A), qui a perdu 1,21 $ à 27,12 $, et par l'action de BlackBerry (TSX:BB), qui a échappé 1,25 $, soit 8,2 pour cent, à 14 $. Cette dernière a perdu environ 20 pour cent depuis le 24 janvier, quelques jours avant que la société ne dévoile sa nouvelle gamme de téléphones intelligents.

Le secteur aurifère a perdu environ 1,65 pour cent, le cours du lingot d'or ayant abandonné 4,50 $ US à 1645,90 $ US l'once, son plus faible niveau depuis la fin août.

Le cours du pétrole brut a reculé de 50 cents US à 97,01 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le secteur torontois de l'énergie a pour sa part avancé de 0,3 pour cent, l'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) ayant pris 25 cents à 31,80 $.

Le cours du cuivre a rendu les gains réalisés en début de journée pour clôturer inchangé à 3,74 $ US la livre à New York. Malgré tout, le secteur torontois des métaux de base a pris 0,2 pour cent, aidé notamment par le titre de First Quantum Minerals (TSX:FM), qui a gagné 16 cents à 20,26 $.