NOUVELLES
13/02/2013 10:44 EST | Actualisé 15/04/2013 05:12 EDT

Le président du CIO Jacques Rogge est prêt à écouter le monde de la lutte

LAUSANNE, Suisse - Le président du CIO Jacques Rogge a fait savoir qu'il rencontrera le grand patron de la fédération internationale de lutte afin de discuter des façons qui permettront à ce sport de conserver sa place aux Jeux olympiques de 2020.

Le comité exécutif du CIO a recommandé, mardi, d'exclure la lutte de la liste des 26 sports qui feront partie du programme des JO de 2020.

La décision, qui doit être ratifiée par la CIO dans son ensemble plus tard cette année, a été largement critiquée par les organismes de lutte partout dans le monde.

Le président du Comité olympique russe, Alexander Zhukov, a d'ailleurs annoncé qu'il prévoyait déposer un appel auprès du CIO dans le but de ramener la lutte au rang des sports inscrits.

La lutte est l'un des sports de prédilection des Russes, les lutteurs soviétiques et russes ayant remporté 77 médailles d'or olympiques au fil des ans.

De son côté, Rogge a indiqué qu'il avait été contacté par Raphael Martinetti, président de la Fédération internationale de lutte amateur (FILA).

«Nous nous sommes mis d'accord pour nous rencontrer à la première occasion afin de discuter», a déclaré Rogge.

Le président du CIO s'est dit encouragé par le fait que la FILA «a promis d'adapter le sport et promis de lutter pour être éventuellement incluse dans le programme de 2020».

Zhukov a quant à lui déclaré mercredi que «nous rassemblerons toutes nos forces pour convaincre le CIO de ne pas exclure la lutte du programme olympique».

Il a déclaré qu'il écrirait à Rogge à ce sujet, ont fait savoir les agences de presse russes.