NOUVELLES
13/02/2013 01:13 EST | Actualisé 15/04/2013 05:12 EDT

Effondrement de toit à Tchernobyl: le niveau de radiation n'a pas bougé

KIEV, Ukraine - L'effondrement partiel d'un toit à l'ancienne centrale nucléaire de Tchernobyl n'a pas eu d'impact sur le niveau de radiation, ont affirmé mercredi les autorités ukrainiennes.

Une section de 600 m2 du toit d'un bâtiment abritant les turbines du quatrième réacteur s'est écroulée mardi, a déclaré la porte-parole de la centrale, Maya Rudenko, à l'Associated Press. Selon les services d'urgence, une accumulation de neige est à l'origine de l'incident.

Mme Rudenko a expliqué que l'écroulement s'était produit à environ 50 m du «sarcophage», un abri construit peu après la catastrophe de 1986 pour contenir les radiations du réacteur ayant explosé.

Elle a assuré que le niveau de radiation était normal et qu'il n'y avait aucun danger.

L'explosion survenue le 26 avril 1986 en Urkaine, qui faisant alors partie de l'Union soviétique, avait envoyé un nuage radioactif sur l'Europe entière et obligé l'évacuation d'environ 115 000 personnes vivant près de la centrale. Un périmètre de 30 km autour du site demeure à ce jour largement inaccessible.

Un nouvel abri en forme d'arche est présentement en construction au-dessus du vieux sarcophage. Ce chantier n'a pas été touché par l'effondrement, a indiqué Anton Usov, le porte-parole de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, qui dirige le projet de 2 milliards $ cofinancé par l'institution et des donateurs internationaux.

Vinci et Bouygues, deux compagnies françaises qui travaillent à la construction de l'arche, ont annoncé qu'elles avaient évacué leurs 80 employés par mesure de précaution. Mercredi, ils n'étaient toujours pas de retour.

D'après Maya Rudenko, il s'agit de la procédure normale dans ce genre de situation. Elle a ajouté que les travailleurs reviendront une fois que l'enquête sur l'incident aura été complétée et que le toit aura été renforcé pour éviter les infiltrations d'eau.