NOUVELLES
13/02/2013 04:00 EST | Actualisé 15/04/2013 05:12 EDT

Des manifestants au Liban empêchent des camions de diesel d'entrer en Syrie

Plusieurs dizaines de manifestants ont bloqué mercredi au Liban deux points de passage à la frontière syrienne pour empêcher l'entrée en Syrie de camions de diesel selon eux destinés au régime du président Bachar al-Assad, ont indiqué des manifestants à l'AFP.

La foule s'est rassemblée aux points de passage de Tartous et d'Aboudiyeh qui mènent à la province syrienne de Homs (centre) et a barré la route des camions-citernes à l'aide de pierres et divers objets.

Des dizaines de voitures, des bus et des camions portant des plaques d'immatriculation syrienne attendaient de part et d'autre de la frontière que la route soit dégagée.

"Des informations solides" indiquent que le carburant exporté du Liban vers la Syrie ne parvient pas aux civils syriens, mais au régime et à l'armée, a affirmé le député libanais Mouin al-Meraabi, membre de l'opposition hostile au régime de Damas.

"Nous n'allons pas autoriser le passage des camions-citernes d'essence et de diesel, parce que le carburant alimente directement les efforts militaires du régime (du président syrien) Bachar al-Assad", a-t-il déclaré à l'AFP.

La route a été partiellement réouverte aux alentours de 13H00 GMT.

A Tripoli (nord), "des hommes armés ont ouvert le feu dans la soirée sur un camion-citerne soupçonné de transporter du carburant en Syrie", selon une source des services de sécurité.

"Le conducteur libanais ne s'est pas arrêté, ils l'ont poursuivi en voiture (...), l'ont arrêté et l'ont battu" avant de le relâcher quand "ils ont constaté que son camion était vide", a ajouté cette source.

Ces derniers jours plusieurs manifestations ont été organisées dans les régions majoritairement sunnites de la vallée de la Bekaa (est) et du nord du Liban, afin d'arrêter l'envoi de carburant en Syrie.

oi-rd/am/tg/feb