NOUVELLES
13/02/2013 09:33 EST | Actualisé 15/04/2013 05:12 EDT

Affaire Puerto - Manzano n'incrimine que des cyclistes

L'ex-coureur espagnol Jesus Manzano a affirmé mercredi au cours de sa comparution comme partie civile au procès de l'affaire de dopage Puerto qu'il ignorait si le principal accusé, le docteur Fuentes, avait eu d'autres clients que des cyclistes.

"J'allais chez Fuentes avec d'autres coureurs de Kelme. Mais en dehors de cela, je ne sais pas qui y allait", a répondu l'ancien coureur de Kelme, désormais âgé de 35 ans, à une question de l'avocat du CONI (Comité national olympique italien).

En dehors de ses ex-équipiers de l'équipe espagnole Kelme, dont Manzano fut membre entre 2000 et 2003 et où il fut suivi notamment par Fuentes, l'ex-coureur n'a donc impliqué aucun autre sportif.

Il a en revanche précisé que la quasi-totalité de l'équipe Kelme se dopait. "Un seul coureur, Juan Miguel Cuenca Martinez, ne prenait pas de produits dopants. Il n'en utilisait pas parce qu'il avait eu un problème d'inflammation des veines. Le reste, si", a expliqué Manzano.

Au cours de sa comparution, Manzano a incriminé le médecin canarien Fuentes, sa soeur Yolanda, médecin chez Kelme de 2000 à 2003, le préparateur physique Labarta et le directeur sportif de Kelme, Belda.

Il a en revanche insisté sur le fait que sa déposition "n'avait rien à voir" avec le 5e accusé du procès Manolo Saiz, ancien directeur de la formation Liberty Seguros, chez qui Manzano n'a jamais couru.

cle/gf/dac