NOUVELLES
13/02/2013 09:43 EST | Actualisé 15/04/2013 05:12 EDT

É.-U.: le vote sur le directeur de la CIA est reporté par le comité sénatorial

WASHINGTON - Le comité des renseignements du Sénat américain retardera le vote pour confirmer la nomination de John Brennan comme directeur de la CIA, alors que la présidente démocrate du comité a demandé mercredi à ce que la Maison-Blanche fournisse plus de détails sur les frappes mortelles de drones contre des terroristes présumés et l'attaque survenue en septembre à Bengazi, en Libye, qui a fait quatre morts chez les Américains, dont un ambassadeur.

La présidente du comité, Dianne Feinstein, a fait savoir que le vote serait sans doute repoussé jusqu'à la fin février.

Dans une déclaration transmise par voie de communiqué, la démocrate de Californie a précisé que les sénateurs avaient besoin d'avis juridiques supplémentaires justifiant l'utilisation des avions sans pilotes pour tuer des membres présumés d'al-Qaïda à l'étranger, incluant des citoyens américains. L'administration Obama a divulgué la semaine dernière deux des neufs mémos du département de la Justice détaillant le raisonnement juridique au bénéfice du comité de Mme Feinsten, et ce, quelques heures seulement avant l'audience de la confirmation de M. Brennan.

Selon Mme Feinstein, ces notes d'information sont nécessaires «afin de pleinement évaluer le raisonnement juridique de l'exécutif, et pour élargir l'accès à ces raisonnements aux membres appropriés du comité».

La Maison-Blanche n'a pas voulu commenter, mercredi.

Mme Feinstein et d'autres législateurs envisagent la création d'une cour spéciale pour examiner les frappes contre des citoyens américains. En 2011, des attaques de drones au Yémen ont tué trois Américains; le prêtre Anwar al-Awlaki, son fils de 16 ans et le propagandiste d'al-Qaïda Samir Khan.

La semaine dernière, M. Brennan a défendu les frappes lors de son témoignage en vue de sa confirmation, mais a également dit être ouvert à plus de discussions sur le controversé programme.

«Par définition, les citoyens américains ont droit à un traitement juridique plus important que quiconque en raison de leur citoyenneté», a déclaré M. Brennan devant le comité de la sénatrice Feinstein.

Les comités sur la justice du Sénat et de la Chambre des représentants veulent également jeter un oeil aux documents, et d'autres législateurs font pression sur la Maison-Blanche pour obtenir plus d'informations sur l'attaque du 11 septembre contre le consulat américain à Benghazi.