NOUVELLES
12/02/2013 07:13 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT

Un fugitif accusé de triple meurtre encerclé par la police en Californie

Quelque 200 policiers encerclaient mardi un chalet dans la région de Los Angeles, où s'est barricadé un ancien policier lourdement armé et activement recherché depuis six jours pour meurtres.

Un policier a été tué et un autre blessé dans des échanges de tirs entre le forcené et les forces de l'ordre, ont confirmé les autorités.

"Le second officier subit actuellement une opération chirurgicale et devrait s'en sortir", a déclaré Cindy Bachman, porte-parole du bureau du shérif du comté de San Bernardino.

Mme Bachman a précisé que le chalet, situé près de la station de ski de Big Bear, à deux heures de Los Angeles, était actuellement "en flammes", comme le montraient des images de télévision. "Nous nous attendons à une longue nuit. Tout le secteur est encerclé", a-t-elle ajouté.

La police de Los Angeles (LAPD) a précisé plus tôt dans l'après-midi qu'un homme s'était réfugié dans un chalet et qu'il était "probable" qu'il s'agisse de Christopher Dorner, un ex-policier engagé dans une vendetta contre le LAPD.

L'homme barricadé "ressemble" à M. Dorner "et était présent dans ce secteur auparavant. Donc il est probable que ce soit lui, même si on ne peut l'affirmer avec certitude", a déclaré à la presse Andrew Smith, porte-parole du LAPD.

Mme Bachman a assuré elle aussi que la police avait "de bonnes raisons" de penser que le forcené était M. Dorner. "Nous ne savons pas s'il est (encore) à l'intérieur" du chalet, a-t-elle cependant concédé, ajoutant qu'elle n'avait pas connaissance d'éventuels "otages" dans le chalet.

Selon la chaîne locale KTLA 5, plus de 200 officiers encerclent le chalet.

Christopher Dorner, militaire de réserve de 33 ans et ancien officier de la police de Los Angeles (LAPD), est soupçonné de s'être lancé dans une vendetta meurtrière contre le LAPD, après son renvoi des forces de l'ordre en 2008.

Il a été inculpé lundi du meurtre d'un policier et de trois tentatives de meurtre pour avoir tiré sur trois autres officiers.

Il est également soupçonné d'avoir tué un couple le 3 février, dont la fille d'un policier qu'il estime responsable de son renvoi du LAPD, pour fausses déclarations à l'encontre d'une supérieure.

Ces meurtres avaient entraîné le lancement d'une vaste chasse à l'homme, vite concentrée dans la région de Big Bear, où avait été retrouvé le véhicule calciné du fugitif.

M. Smith a précisé que les derniers développements ont été déclenchés par un appel signalant qu'un homme ressemblant à M. Dorner avait volé un véhicule. Le shérif a lancé des recherches terrestre et aérienne et le véhicule a été rapidement localisé.

"Peu après, l'individu s'est barricadé dans l'un des chalets des environs et s'est engagé dans un échange de tirs avec la police", a-t-il dit.

"Le meilleure chose pour lui serait de se rendre et de nous laisser l'arrêter, afin qu'il puisse être présenté devant la justice", a-t-il ajouté.

Plus tôt dans l'après-midi, les médias locaux avaient rapporté que le suspect avait ligoté un couple dans un chalet, avant de s'enfuir. Mme Bachman n'a pas donné de précisions sur ce couple, mais a assuré que les propriétaires du véhicule étaient sains et saufs.

KTLA 5 a assuré que les grenades fumigènes avaient été utilisées et que les écoles de Big Bear étaient bouclées. Les routes du secteur ont toutes été fermées, a précisé un photographe de l'AFP.

La police a demandé aux médias d'évacuer leurs hélicoptères du secteur, pour ne pas donner au suspect d'indices sur les mouvements des forces de l'ordre, au cas où il aurait accès à une télévision.

Christopher Dorner avait publié un manifeste sur internet, dans lequel il affirmait qu'il allait se venger du LAPD et de toutes les personnes qui avaient contribué à son renvoi des forces de l'ordre.

Ses menaces ont entraîné la mise sous protection rapprochée de plus de 40 personnes.

rr/are