NOUVELLES
12/02/2013 07:25 EST | Actualisé 14/04/2013 05:12 EDT

Comcast monte à 100% de NBCUniversal, General Electric tourne la page médias

Le câblo-opérateur américain Comcast consolide sa place de géant des médias en montant à 100% de NBCUniversal, rachetant pour 18,1 milliards de dollars la part de 49% du conglomérat General Electric qui tourne ainsi la page pour poursuivre son recentrage sur l'industrie.

"C'est un jour excitant pour Comcast", a commenté mardi le PDG du câblo-opérateur, Brian Roberts, ajoutant que l'acquisition de NBCUniversal (NBCU) était motivée par un "sentiment d'optimisme sur les perspectives futures" de cette entité.

Comcast sera désormais seul aux manettes d'un empire des médias et du divertissement dont les contenus alimentent ses offres internet et de câble.

Il met ainsi la main sur les réseaux hertziens et régionaux NBC, la chaîne financière CNBC, le site de visionnage en flux Hulu, les studios de cinéma Universal, des chaînes câblées comme Bravo, des sites internet comme Daily Candy ou la billetterie de cinéma Fandango, et des parcs d'attraction.

"Cette transaction nous permet d'augmenter de manière importante les liquidités que nous comptons redistribuer à nos actionnaires en 2013, à environ 18 milliards de dollars" (en rachats d'actions et dividendes), a pour sa part déclaré le PDG de GE Jeff Immelt.

Il a ajouté que GE utiliserait les liquidités issues de cette cession pour "continuer à investir dans (ses) activités industrielles", à savoir l'aéronautique, l'énergie, l'éclairage, les équipements pour le bâtiment et la santé. Le groupe détient par ailleurs une filiale de financement, GE Capital.

Un porte-parole a refusé de dire si l'on pouvait attendre une accélération des acquisitions, se contentant de rappeler que le groupe vise pour l'instant des "rachats ciblés" pour renforcer les activités présentes.

Le conglomérat avait finalisé en janvier 2011 sa coentreprise avec Comcast, qui avait à ce moment-là pris 51% de NBCUniversal ainsi que son contrôle opérationnel, une transaction à 30 milliards de dollars. Il était prévu que Comcast pourrait monter à terme à 100% du capital.

Comcast et General Electric avaient annoncé en décembre 2009 ce projet de coentreprise. GE détenait alors 80% de NBCU aux cotés du français Vivendi, qui avait à l'époque cédé sa participation de 20%.

GE ne s'attend pas à ce que la transaction ait un impact significatif sur ses résultats, car le gain avant impôt attendu de cette vente, soit environ 1 milliard de dollars, va être absorbé par le coût de "la restructuration du groupe en 2013".

Jeff Immelt avait annoncé en décembre que le groupe voulait se restructurer dans le monde mais n'avait pas donné d'objectif de réduction de coûts ni précisé si des suppressions d'emploi étaient prévues. Il avait indiqué que cette restructuration concernerait "la structure de coûts en Europe, une simplification de la structure du groupe, moins de bureaux".

Le conglomérat espère grâce à la cession de NBCU générer des économies dépassant les 2 milliards de dollars prévus d'ici 2014.

Ces synergies et la croissance anticipée de ses activités industrielles notamment devraient lui permettre de "remplacer les bénéfices issus" de NBCU, affirme-t-il.

Les marchés saluaient cette transaction et l'action GE bondissait de 3,41% à 23,35 dollars lors des échanges électroniques faisant suite à la clôture de la séance officielle mardi soir. De son côté, Comcast s'envolait de près de 7% à 41,65 dollars.

Les deux groupes espèrent finaliser la vente d'ici fin mars.

ved/soe/mdm