NOUVELLES
05/02/2013 06:12 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

Troubles de comportement : des intervenants au bout du rouleau

Des milliers de travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux qui oeuvrent auprès de clientèles souffrant de graves troubles de comportement réclament de meilleures conditions de travail.

Vidéo à l'appui, quatre centrales syndicales (APTS, CSN, CSQ et FTQ) soulignent que l'agressivité est la première cause d'invalidité et d'épuisement professionnel parmi leurs 10 000 membres qui travaillent dans des milieux comme les centres jeunesse.

Une manifestation a eu lieu lundi à Saguenay devant les bureaux du président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard, pour réclamer des primes et des journées de congé supplémentaires pour ces intervenants. Ils souhaitent ainsi alléger leur charge de travail et réduire l'important roulement de personnel dans ce secteur.

Les 33 millions de dollars promis en 2010 par le gouvernement du Québec, alors libéral, devaient servir à payer des primes et des congés, mais le dossier n'a pas évolué depuis ce temps.

D'après un reportage de Normand Grondin