"So French, so good", 1ère semaine de la gastronomie française en Israël

Pour la première fois, une dizaine de grands chefs français, des cuisines de l'Élysée à celles du Crillon, participent cette semaine à l'événement "So French, so good", une semaine de haute gastronomie, en Israël.

Parmi les toques invitées figurent Thierry Marx, le pape de la cuisine moléculaire en France, Guillaume Gomez, le chef de l'Élysée, et Christopher Hache, au fourneau des Ambassadeurs, à l'hôtel Crillon.

Ils vont préparer des menus originaux dans les meilleures tables de Tel-Aviv et Jérusalem.

En guise de mise en bouche, les chefs invités ont dégusté lundi un repas préparé par Guillaume Gomez et quatre stars de la haute cuisine locale, sous la direction de Shalom Kadosh, le plus connu des chefs israéliens.

M. Gomez, qui a dû pour la première fois se plier aux règles de la cuisine cacher a présenté un filet de mérou en croûte accompagné d'un millefeuilles aux légumes d'hiver. "J'ai adapté ma recette pour qu'elle soit cacher, c'était une très belle expérience", a-t-il ensuite confié à l'AFP.

Pour Thierry Marx, deux étoiles au Michelin 2012, "Israël vit une évolution gastronomique, à l'image de la société israélienne, vers plus de dynamisme et de modernité". "La cuisine répond à une demande de la société, pas le contraire, et quand la société évolue, la gastronomie aussi", a-t-il expliqué à l'AFP.

Il a par ailleurs confirmé au quotidien Haaretz qu'il "espérait ouvrir un restaurant à Tel-Aviv".

Cette semaine de la gastronomie, organisée par l'ambassade de France et l'Institut français d'Israël, est accompagnée d'une exposition photo, une foire du livre culinaire et un forum consacré aux patrimoines gastronomiques des deux pays.

Au programme également, l'avant-première israélienne du film "Les Saveurs du Palais" de Christian Vincent, inspiré de l'histoire de Danièle Mazet-Delpeuch, ancienne cuisinière en chef de François Mitterrand à l'Élysée, venue à Tel-Aviv pour l'occasion.