NOUVELLES
05/02/2013 01:05 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

Mondiaux-2013 - Super-G dames: déclarations

Tina Maze (SLO, 1re): "Les Mondiaux sont une compétition à part. Et vous devez rester concentrée quoi qu'il arrive. J'étais sûre que la course aurait finalement lieu. J'ai tué le temps en jouant au scrabble avec mon physiothérapeute. Bien sûr, il faut un peu de chance mais aussi courir avec sa tête. Le saut, là où Lindsey (Vonn) tombe, était crucial. Il fallait l'aborder avec prudence. C'est déjà un bon point de commencer par une médaille d'or. Est-ce que je crains de disputer cinq courses à Schladming? Pas tellement. C'est moins usant que de passer d'une étape à l'autre en Coupe du monde."

Lara Gut (SUI, 2e): "Je pense que j'ai réussi à attaquer mais en restant quand même fine sur cette neige et en essayant de faire la route la plus courte. J'espère aussi avoir réussi à trouver la clé dans la partie du milieu en vue de la descente de dimanche. Chaque jour a son histoire mais chaque fois il faut se battre. Ca peut faire du bien à toute l'équipe cette médaille. Avec les Mondiaux juniors, je n'ai que de l'argent. Mais quand je pense à Tina, qui a fini par toucher l'or après plusieurs années de quête, ça donne de l'espoir".

Julia Mancuso (USA, 3e): "C'est toujours super de gagner une médaille. Bien sûr, vous pouvez faire une meilleure course mais ça fait toujours plaisir une médaille. Les reports en série ont rendu l'attente pénible. Mais il faut être prête quand vous quittez le portillon et vous ne pouvez jamais savoir ce qui va arriver."

asc/pid