NOUVELLES
05/02/2013 03:13 EST | Actualisé 06/04/2013 05:12 EDT

Mexique : l'explosion au siège de la Pemex causée par une accumulation de gaz

L'explosion qui a fait 37 morts et 120 blessés la semaine dernière au siège social de la société nationale pétrolière Pemex, à Mexico, a été causée par une « accumulation de gaz dans les sous-sols de l'immeuble », a déclaré lundi le ministre de la Justice.

Jesus Murillo Karam a précisé qu'il s'agissait de méthane. Le gaz aurait pu fuir de conteneurs se trouvant dans un entrepôt relié par un tunnel au site de l'explosion, ou bien aurait pu s'échapper d'un gazoduc usagé passant sous l'édifice. Les émanations de gaz auraient également pu provenir des égouts, selon lui.

Le ministre mexicain a ainsi confirmé qu'« aucune trace d'explosif » n'avait été retrouvée dans les décombres des étages inférieurs de la tour Pemex, ajoutant que l'explosion n'avait pas créé de cratère et que les victimes n'avaient pas le type de blessures qui peuvent être causées par des bombes.

L'explosion s'est produite dans la tour B vers 15 h 45 jeudi dernier, alors que se terminait le quart de travail de 200 à 250 employés, selon le directeur général de la compagnie pétrolière publique du Mexique, Emilio Lozoya. Elle a soufflé le sous-sol de l'édifice et les deux premiers étages, qui se sont effondrés les uns sur les autres.

Plus de 500 pompiers, soldats et secouristes avaient été dépêchés sur place, fouillant les décombres à l'aide de chiens, de camions et d'une grue appartenant à Pemex.

Environ 10 000 personnes travaillent chaque jour au siège social de Pemex, une tour de 51 étages. L'entreprise est le 4e producteur de pétrole en importance au monde et représente à elle seule un tiers des recettes fiscales du Mexique.