NOUVELLES
05/02/2013 09:02 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

L'Espagne se ferme les yeux

On refuse encore en Espagne d'admettre que le problème des matchs truqués existe. C'est ce qu'a révélé mardi le vice-président de la Liga, Javier Tebas.

«Ici, on n'admet pas cette maladie donc on ne peut pas soigner le patient, a-t-il dit au quotidien sportif Marca. Il y a des institutions qui ne sont pas au courant de ce qui se passe. Il y a des matches truqués et des paris illégaux. C'est un petit pourcentage mais il y a aussi de la corruption en Espagne.»

Les policiers de l'agence européenne Europol ont annoncé lundi avoir démantelé un vaste réseau de corruption et avoir dénombré 680 matches truqués dans le monde entre 2008 et 2011, dont des rencontres qualificatives pour la Coupe du monde, pour le Championnat d'Europe, ainsi que des matches de Ligue des champions.

Selon Europol, 380 de ses rencontres ont eu lieu en Europe. Certaines ont déjà fait l'objet de procédures judiciaires.