NOUVELLES
05/02/2013 01:43 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

Les autorités algériennes renforcent la sécurité à la frontière avec le Mali

ALGER, Algérie - Un haut responsable de la sécurité en Algérie a déclaré mardi que les soldats algériens qui surveillent la frontière avec le Mali avaient reçu l'ordre de tirer sur toute personne qui tenterait de traverser la frontière illégalement.

Ce responsable, en charge de la sécurité dans le Sahara algérien, a expliqué que les autorités algériennes craignent que les succès des forces françaises dans le nord du Mali poussent les rebelles islamistes à traverser la frontière pour se réfugier en Algérie. Certains de ces rebelles seraient liés à Al-Qaïda.

Le responsable, qui a réclamé l'anonymat compte tenu de la nature délicate du dossier, a précisé que les résidants de la région avaient été prévenus de ces ordres et qu'ils avaient été avertis de ne pas tenter de franchir la frontière sans autorisation.

L'Algérie a «fermé» sa frontière avec le Mali, longue de 1000 kilomètres, le 13 janvier, après le début de l'intervention française contre les rebelles islamistes qui contrôlaient une grande partie du nord du Mali depuis des mois.