NOUVELLES
05/02/2013 04:41 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

Le TSX grimpe avec les bonnes nouvelles en Europe et l'action de BlackBerry

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi, encouragée par la publication de données témoignant d'une amélioration de l'économie dans la zone euro et du bon accueil que le public a réservé au nouveau téléphone Z10 de BlackBerry.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 28,02 points pour terminer la séance à 12 745,65 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a reculé de 1,23 point à 1215,27 points.

L'action de BlackBerry (TSX:BB) a avancé mardi de 95 cents, soit 6,3 pour cent, pour clôturer à 15,94 $, alors que son nouveau téléphone à écran tactile apparaissait sur les tablettes des détaillants canadiens. Le nouvel appareil est en vente au Royaume-Uni depuis la semaine dernière mais il ne sera pas disponible aux États-Unis avant la mi-mars.

Le titre du fabricant de téléphones a été très volatil depuis le lancement de la nouvelle gamme d'appareils, mercredi dernier. Des analystes estiment que cela ne va pas changer avant la publication des prochains résultats trimestriels de l'entreprise, dans environ deux mois, alors que les investisseurs pourront découvrir combien de nouveaux téléphones auront été vendus.

«Au moins, ils ont sorti le produit, alors les gens peuvent le toucher, le sentir, l'utiliser», a illustré Craig Fehr, spécialiste des marchés canadiens chez Edward Jones, à St. Louis.

«(Mais) en bout de ligne, le plus important restera les ventes de téléphones. Tout ce qui va compter, ce sont les contrats, les revenus et ce qu'ils peuvent faire avec leurs positions en espèces, le montant qu'ils devront payer pour se rendre un peu plus pertinents dans l'environnement des téléphones intelligents. Et tout cela reste encore un point d'interrogation.»

Le secteur de la technologie a en outre vu une importante transaction être annoncée: le fabricant d'ordinateurs personnels Dell se retirera du marché boursier au terme de son rachat par un groupe d'investisseurs comprenant notamment son fondateur et Microsoft pour un montant de 24,4 milliards $ US. Les actionnaires actuels recevront 13,65 $ US par action pour leur participation. Le titre de Dell a grimpé mardi de 15 cents US à 13,42 $ US.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,24 cent US à 100,38 cents US.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a progressé de 99,22 points à 13 979,3 points.

L'indice composé du Nasdaq a grimpé de 40,41 points à 3171,58 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 15,58 points à 1511,29 points.

Markit, un groupe d'information financière, a indiqué mardi que son indice des gestionnaires en approvisionnement pour l'économie de la zone euro avait grimpé en janvier à un sommet de 10 mois, à 48,6 points, par rapport à 47,2 points en décembre.

Malgré ces données, la région continue de faire face à plusieurs vents contraires, incluant les importants problèmes de dettes souveraines de plusieurs de ses membres.

Entre-temps, l'élection générale prévue en Italie à la fin du mois pourrait déboucher sur un parlement divisé, ce qui rendrait plus difficile toute adoption de mesures de réforme économique. Le gouvernement espagnol est pour sa part aux prises avec un scandale de corruption au sujet de paiements secrets en espèces, lesquels ont jeté une ombre sur l'avenir du premier ministre Mariano Rajoy.

Les inquiétudes vis-à-vis de la zone euro avaient pesé sur les marchés nord-américains lundi, convainquant certains investisseurs de retirer leurs profits après les gains appréciables du mois de janvier.

Sur le parquet torontois mardi, le secteur des biens de consommation de base a affiché la deuxième plus importante progression après celle des titres technologiques. L'épicier Loblaw (TSX:L) a notamment vu son titre prendre 58 cents à 40,77 $.

Le groupe des actions industrielles a soutenu le TSX, l'action de Bombardier (TSX:BBD.B) ayant grimpé de 10 cents à 4,05 $.

Le secteur de l'énergie a progressé de 0,57 pour cent, le cours du pétrole brut ayant gagné 47 cents US à 96,64 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le titre de Suncor Énergie (TSX:SU) s'est emparé de 22 cents à 34,38 $.

Le prix du cuivre est resté inchangé à 3,77 $ US la livre à New York, tandis que le secteur des métaux de base de la Bourse de Toronto a progressé de 0,23 pour cent. L'action de Teck Resources (TSX:TCK.B) a pris 36 cents à 36,87 $.

Le secteur aurifère a été le plus grand perdant mardi, avec un recul d'environ 0,5 pour cent. Le cours du lingot d'or a perdu 2,90 $ US à 1673,50 $ US l'once à New York.