NOUVELLES
05/02/2013 06:07 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

Le Canadien National prévoit investir environ 1,9 milliard $ en 2013

MONTRÉAL - Le Canadien National (TSX:CNR) prévoit augmenter légèrement ses dépenses en immobilisations cette année, à environ 1,9 milliard $, afin d'améliorer son réseau ferroviaire tant au Canada qu'aux États-Unis.

Le transporteur de Montréal a précisé qu'une somme de plus de 1 milliard $ serait affectée à l'infrastructure ferroviaire en vue d'améliorer la productivité et la fluidité du réseau. Cet investissement comprendra le renouvellement de rails, de traverses et d'autres composants de voie, les travaux effectués sur les ponts, ainsi que les améliorations à la capacité et à la productivité.

La plus importante ligne de chemin de fer au pays compte également investir approximativement 700 millions $ dans ses activités de transbordement et ses centres de distribution pour faire passer efficacement les marchandises des trains aux camions; dans la construction récemment annoncée du terminal intermodal de Joliet, en Illinois, et l'achèvement des travaux au Parc logistique de Calgary; ainsi que dans les technologies de l'information en vue d'améliorer l'efficience du service et de l'exploitation.

De plus, en 2013, le CN a l'intention de consacrer près de 200 millions $ à l'acquisition de locomotives, de matériel intermodal et de véhicules, de même qu'à la remise à neuf de locomotives et de wagons.

En 2012, le programme de dépenses en immobilisations du CN s'est établi à plus de 1,8 milliard $.

Le président-directeur général du CN, Claude Mongeau, a déclaré que le transporteur était «déterminé à exploiter un chemin de fer sécuritaire et conforme aux enjeux du développement durable, à apporter des améliorations au service de façon continue et à saisir les occasions d'accroître le trafic moyennant un faible coût marginal».

Il a ajouté que les investissements d'infrastructure, l'acquisition de nouvelles locomotives et de nouveau matériel ainsi que l'amélioration des systèmes informatiques contribueraient à appuyer les «objectifs d'excellence» de la société en matière d'exploitation et de service.