NOUVELLES
05/02/2013 10:27 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

La Slovène Tina Maze remporte le super-G des championnats du monde de ski

SCHLADMING, Autriche - Tina Maze est devenue la première skieuse slovène à remporter une épreuve de vitesse aux championnats du monde de ski alpin, s'imposant lors d'un super-G ponctué par la chute de l'Américaine Lindsey Vonn.

Vonn s'est déchirée des ligaments du genou droit et elle ratera le reste de la saison. Elle a perdu l'équilibre à la réception d'un saut et elle a fait une vilaine chute.

Maze, toute en attaque, a remporté l'épreuve en une minute 35,39 secondes, devançant la Suissesse Lara Gut de 38 centièmes de seconde. L'Américaine Julia Mancuso est montée sur la troisième marche du podium, à 0,52 seconde de la championne.

«Cette médaille d'or signifie beaucoup pour moi, a confié Maze, qui connaît une formidable saison. J'ai fait une très belle course. La Slovénie est un petit pays et compte plusieurs grands athlètes. Cela me rend vraiment heureuse.»

Le départ de l'épreuve a été retardé pendant trois heures et demie en raison d'un épais brouillard sur la piste et la course a été interrompue après le passage de 36 skieuses en raison du retour du brouillard. Les résulats sont officiels puisque les 30 meilleures concurrentes avaient complété le parcours.

«Je m'attendais à une longue journée, a poursuivi Maze, qui a maintenant remporté quatre médailles aux mondiaux. Les championnats du monde sont spéciaux, il faut garder sa concentration. Je savais que nous allions courir aujourd'hui malgré tous les délais.»

Gut a commis deux erreurs dans la partie médiane du parcours plus technique, ce qui l'a ralentie, mais elle a été agressive dans la dernière portion pour décrocher sa troisième médaille aux mondiaux — toutes d'argent. Elle avait terminé deuxième du super-combiné en 2009 à Val d'Isère, en France, quand elle est devenue la plus jeune skieuse suisse à monter sur le podium à 18 ans.

«C'est formidable de terminer deuxième, a confié Gut. Je n'ai pas connu une bonne descente, j'étais un peu lente dans plusieurs virages et je suis surprise de mon chrono au final.»

L'Ontarienne Larissa Yurkiw a signé la meilleure performance canadienne, se classant 23e en 1:38,14. Marie-Pier Préfontaine, de Québec, a fini 28e en 1:38,88.

La neige et la pluie des derniers jours ont affecté le tracé et ramolli la surface, surtout dans la partie inférieure. Plusieurs concurrentes ont peiné dans ces conditions, l'Allemande Maria Hoefl-Riesch et l'Autrichienne Anna Fenninger, des favorites, ont ainsi été incapables de compléter l'épreuve.

Le super-G masculin aura lieu mercredi.