NOUVELLES
05/02/2013 03:12 EST | Actualisé 06/04/2013 05:12 EDT

Koweït: peine confirmée pour un opposant utilisateur de Twitter

La cour suprême du Koweït a confirmé une peine de dix ans de prison pour un opposant jugé coupable d'avoir insulté l'émir et appelé au renversement du régime sur Twitter, a rapporté mardi un quotidien local.

Selon le journal Al-Jarida, le verdict de la cour suprême confirmant la peine d'Orance al-Rachidi, également reconnu coupable de propagation de fausses nouvelles de nature à ternir l'image du Koweït, est sans appel.

L'homme est accusé d'avoir utilisé le site de microblogs Twitter et d'avoir posté des vidéos sur YouTube pour appeler au renversement du régime et d'avoir publiquement insulté l'émir, en infraction à la Constitution.

En octobre 2011, un tribunal de première instance avait condamné M. Rachidi à 10 ans de prison. Une cour d'appel avait confirmé en mai le verdict.

Les autorités koweïtiennes ont durci au cours des derniers mois, sur fond de crise politique dans le pays, la répression contre les opposants actifs sur internet dans le pays, emprisonnant plusieurs d'entre eux alors que d'autres sont en instance de jugement.

Dimanche, un jeune opposant a été condamné à cinq ans de prison ferme pour des propos jugés offensants envers l'émir sur Twitter, dans la troisième affaire du genre depuis début janvier.

oh/at/sw