NOUVELLES
05/02/2013 09:03 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

Graffitis racistes et véhicule incendié dans un village de Cisjordanie

Des inconnus ont incendié un véhicule palestinien et peint des graffitis racistes sur un mur voisin dans un village de Cisjordanie occupée, une action attribuée à des colons extrémistes, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Une voiture a été brûlée et des slogans en hébreu tels que "Prix à payer", "le sang juif a un prix" et "Tapouah est avec Kahana", en référence à un défunt rabbin extrémiste, ont été inscrits sur un mur dans le village de Deïr Jarir, au nord-est de Ramallah, a constaté un photographe de l'AFP.

La semaine dernière, un jeune Israélien de 17 ans avait été poignardé par un Palestinien près de la colonie radicale de Tapouah.

"Tous les indices montrent que des colons ont incendié la voiture et tenté d'en brûler une autre", a déclaré à l'AFP le maire de Deïr Jarir, Imad Allaoui.

Selon le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, un véhicule a été brûlé et un autre endommagé "tard hier (lundi) soir" dans le village de Deïr Jarir, où un mur a également été recouvert de graffitis.

"La police a ouvert une enquête pour déterminer si les motivations étaient criminelles ou nationalistes", a indiqué à l'AFP le porte-parole.

Des colons extrémistes mènent sous le nom de "Prix à payer" des actions consistant à se venger sur des villageois palestiniens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, des militants pacifistes israéliens, voire l'armée, des décisions gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts.

Malgré les condamnations systématiques de tels actes par les autorités israéliennes, leurs auteurs sont rarement appréhendés et traduits en justice.

he-jjm-dms/sst/agr/tp