POLITIQUE
05/02/2013 05:28 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

Les conservateurs admettent avoir commandé un sondage téléphonique automatisé en Saskatchewan

Alamy/CP

OTTAWA - Le Parti conservateur du Canada admet avoir commandé un sondage téléphonique automatisé en Saskatchewan, qui indiquait déjà dans la question que des changements à la carte électorale fédérale «détruiraient les valeurs» de la province.

Des citoyens se sont plaints d'appels automatisés laissant entendre qu'un redécoupage à Regina et à Saskatoon mettrait en opposition les résidents de la ville et ceux de la campagne. Le message enregistré demandait ensuite aux répondants de donner leur accord en appuyant sur une touche de leur téléphone.

Les appels automatisés n'identifiaient pas un parti, mais disaient venir d'une entreprise appelée Chase Research.

Ces modifications à la carte électorale pourraient nuire aux conservateurs — qui détiennent 13 des 14 sièges de la province —, puisqu'un vote urbain plus concentré dans certaines circonscriptions pourrait avantager leurs adversaires.

Après avoir d'abord nié toute implication, le porte-parole conservateur Fred DeLorey affirme désormais que les appels auraient dû être identifiés comme provenant du parti, et que l'erreur relève d'un «malentendu à l'interne».

Le redécoupage de la carte électorale suit les mouvements de population; les changements sont proposés par un comité non partisan, à la suite de consultations publiques.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les plus beaux atours de Stephen Harper Voyez les images