NOUVELLES
05/02/2013 08:46 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

Amical - Angleterre-Brésil: coup d'envoi pour Scolari II

Le sélectionneur Luiz Felipe Scolari, rappelé à la tête du Brésil à la fin du mois de novembre 2012 pour conduire les Auriverde au Mondial-2014, commence son deuxième mandat par un match amical contre l'Angleterre, mercredi à Wembley.

L'entraîneur champion du monde en 2002, après un court règne d'un an, est chargé de redonner à son pays l'espoir d'un sixième sacre à domicile dans un an et demi, après l'échec relatif de son prédécesseur Mano Menezes.

Avec "seulement" 21 victoires en 40 rencontres et des défaites contre de grandes nations comme la France, l'Allemagne et l'Argentine, le Brésil est tombé à la 18e place du classement Fifa, la plus mauvaise de son histoire.

Scolari, 64 ans, et son adjoint Carlos Alberto Parreira, autre vétéran (69 ans) et autre champion du monde (1994), devront trouver la bonne formule avant la Coupe des confédérations, le test grandeur nature qui sera organisé au Brésil du 15 au 30 juin.

"C'est un nouveau projet et avec le peu de temps dont nous disposons c'est bien d'avoir des gens de ce niveau et de cette expérience", a estimé le latéral du FC Barcelone Dani Alves.

Le sélectionneur, qui retrouve Londres où il a brièvement entraîné Chelsea en 2008-2009, a convoqué des joueurs d'expérience tenus à l'écart par son prédécesseur, pour entourer le jeune prodige Neymar (21 ans).

Ronaldinho, qui a retrouvé une nouvelle jeunesse à 32 ans sous les couleurs de l'Atletico Mineiro, fait ainsi son retour, comme le gardien des Queens Park Rangers Julio César et l'attaquant Luis Fabiano. Kaka en revanche n'a pas été retenu.

On trouve pour la première fois dans le groupe les noms de Filipe Luiz et Miranda, tous les deux de l'Atletico Madrid, et celui de Dante (Bayern Munich), qui viennent s'ajouter à un groupe d'expatriés toujours important (Hulk, Lucas, Dani Alves, Adriano, Oscar, David Luiz).

Si les Brésiliens cherchent à se rassurer, les Anglais ne sont pas sereins non plus après les débuts médiocres de leur campagne de qualification au Mondial. Avec deux victoires 5 à 0 sur les très faibles équipes de Moldavie et de Saint-Marin et deux matches nuls décevants 1 à 1 contre l'Ukraine et la Pologne, l'équipe de Roy Hodgson n'est que deuxième de son groupe à deux points du Monténégro.

Le match contre le Brésil servira de préparation au voyage du 26 mars à Podgorica, qui s'annonce crucial (quatre jours avant les Anglais se seront arrêtés au passage à Saint-Marin).

Le sélectionneur est confronté à plusieurs forfaits, notamment en attaque (Defoe, Sturridge), et pourrait profiter de l'occasion pour lancer aux avant-postes Theo Walcott, très en réussite avec Arsenal.

Hodgson a convoqué un groupe très classique, avec les habituels Wayne Rooney, Steven Gerrard et Frank Lampard, de retour en forme à Chelsea, et Ashley Cole, qui devrait fêter sa centième sélection pour les Trois Lions.

bur-fbx/cd/mam