NOUVELLES
05/02/2013 09:49 EST | Actualisé 07/04/2013 05:12 EDT

À V, pour la Saint-Valentin, l'amour se fête dans le pré

MONTRÉAL - Pour la diffusion de «L'amour est dans le pré», deuxième saison, animé par Marie-Ève Janvier, V diffuse les deux premiers épisodes de la série, celui où on fait connaissance avec les cinq nouveaux candidats et le suivant, lorsqu'ils procèdent aux choix de ceux et celles qui feront partie de l'expérience.

Cette fois, deux jeunes femmes, Johannie et Sonia, se joignent à Jérôme, Jonathan et Kevin dans cette joyeuse recherche de l'âme soeur. Ils ont entre 21 et 31 ans, tous liés par cette même sincérité, cette même transparence qui caractérisent les gens branchés sur des valeurs sûres et immuables comme la nature et les animaux. Cet engagement, bien qu'ils l'assument totalement, les restreint dans les occasions de rencontrer l'amour. Difficile pour ces jeunes de s'absenter fréquemment. Ce concept d'émission comble donc une lacune et suscite tout autant l'intérêt du public.

Travaillants, courageux, déterminés, ils le sont tous mais l'ampleur du travail exige la collaboration de toute la famille. Et voilà qu'en toute simplicité, nous sommes à table avec toute la parenté ce qui ajoute à la chaleur des rencontres et au fait qu'on y croit vraiment. À V, le jeudi 14 février, 20h et par la suite, à 21h, pour les 12 prochaines semaines, les jeudis.

Gardiens des fêtards

Rarement a-t-on dirigé les projecteurs sur «Les Bouncers», les portiers qui veillent au bon déroulement des soirées arrosées du millier des boîtes de nuit montréalaises. De nature calme et plutôt silencieuse, rien n'échappe à ces observateurs aguerris mais, toujours aux aguets, ils sont vifs à réagir quand la situation le demande.

On rencontre quatre de ces travailleurs de l'ombre dont une femme, Marilou, qui, armée d'un éclatant sourire qu'elle distribue du haut de ses six pieds un pouce, oeuvre dans le milieu depuis trois ans. Simon, Constant et Stéphane, pour leur part, cumulent plus de 70 ans d'expérience. Donc, à observer la clientèle, il leur est facile de cibler les candidats susceptibles de semer la pagaille. D'ailleurs, c'est auprès de Constant que Claude Legault s'est documenté pour son rôle de portier dans «Minuit, le soir».

Évidemment, les videurs ne sont pas appréciés de tous puisqu'ils sont ceux qui veillent au bon ordre et dissuadent quiconque tente de troubler la paix. Bien que certains leur fassent une réputation de «pas de tête et gros bras», ces hommes (et cette femme) de confiance qui ne connaissent pas la peur, savent quand et comment éviter le pire. Au Canal D, ce dimanche, 21h.

Le Nord tatoué sur le coeur

Fort probablement que Louis-Edmond Hamelin, actuellement, est la seule personne à connaître de façon très exhaustive, l'histoire des Autochtones du Québec. Géographe et auteur, il a voué la moitié de sa vie à étudier les peuples du Grand Nord. On lui doit même le mot «nordicité», de même que 599 autres, qui nomment tout ce qui concerne la réalité de la partie septentrionale du Québec et de ses habitants. Encore alerte de corps et d'esprit malgré ses 90 ans, sa parole se fait enseignement pour ceux et celles qui souhaitent mieux comprendre l'histoire des Premières Nations. À «Questions de société / Le Nord au coeur», le lundi 11 février, 21h, à Télé-Québec.

Si les chiens ont leur César quand il s'agit de corriger des comportements indésirables, voilà que le lundi 11 février, 16h (en rediffusion à minuit et le dimanche suivant, 16h et 22h), les chats auront leur Jackson. Musicien le soir, le jour, Jackson est un amoureux des chats et non seulement les aime-t-il mais il sait comment leur redonner sérénité, calme et affection. Et, curieusement, il semble y arriver très facilement bien qu'on puisse croire que les chats soient moins réceptifs aux messages qu'on veut leur transmettre. Mais, tout est dans la façon de communiquer le message aux félins. À voir à «Mon chat vient de l'enfer», le lundi 11 février, 12h, au Canal Vie et en rediffusion le jeudi 14 février, 15h et 20h.

Toujours aussi présente, efficace, exigeante, sur les scènes de Montréal et en coulisses, à 80 ans, Denise Filiatrault fascine. On parle souvent d'elle, mais cette fois, à «Lumière sur...», c'est elle qui raconte sa vie d'enfant, sur la rue Cartier du Plateau Mont-Royal, son admiration pour Alys Robi, sa rencontre avec Jacques Lorain, le père de ses filles Sophie et Danièle, sa rencontre avec Dodo et tout ce qui s'ensuit. Directe, honnête, elle avoue aisément qu'avec le temps, sa patience diminue de même que le filtre qui sert à rendre le fond de sa pensée, mais n'est-ce pas ainsi qu'on l'aime? À ARTV, ce samedi, 20h.

À RADIO-CANADA: l'entière émission de «Second Regard» de ce dimanche, 13h30, est consacrée au temps. Celui qui passe, qui nous manque, qui nous presse toujours de plus en plus. Qu'est devenu notre rapport au temps? Les inconditionnels de Michel Louvain apprécieront sans doute ses choix musicaux qu'il livre à «En direct de l'univers...», ce samedi, 19h. C'est avec le regard inquisiteur de Podz, le réalisateur, le savoir-faire de Claude Legault, le talent du jeune Robert Naylor et l'histoire signée Claude Lalonde que «10 1/2» nous place devant le choc d'une réalité qu'on préférerait ne pas voir et encore moins entendre. Le long métrage nous place devant la colère d'un jeune garçon issu d'un milieu familial trouble, qui se rabat sur la pornographie et que, dorénavant, seul son nouvel éducateur peut peut-être encore récupérer, ce dimanche, 22h50.

À TVA: à «Repas pour deux», thème de la semaine pour la Saint-Valentin, Louis-François Marcotte, prépare, entre autres, un cocktail de crevettes, des fraises au sirop de gingembre, un mignon de porc glacé et des huîtres tièdes, à «Signé M», du lundi au jeudi (11 au 14 février), 10h29. À «Yamaska», Rachel (Nathalie Malette) reçoit Étienne (Patrick Labbé) assez froidement: mise au point ou rupture? Le lundi 11 février, 20h. À «O», Samuel (Guy Nadon) est suspicieux quant aux intentions de François (Hugo Giroux) qui souhaite épouser Kathleen (Maxim Roy). Mais, le pdg de Agua sera vite distrait de cette préoccupation par la présence de Solange (Micheline Lanctôt) qui s'incruste dans la compagnie, le mardi 12 février, 20h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: depuis la naissance de «Cloud, l'étalon blanc», Ginger Kathrens a capté la progression du petit cheval au fil des saisons. Ce samedi, 19h, à «Planète bleue», on retrouve le magnifique étalon au bout de sept ans d'accompagnement. À 20h, ce dimanche, «Pour l'Histoire», on nous transporte au Carnaval de Venise, à la fin de l'hiver, alors que la fête bat son plein et que les participants, masqués et costumés, se permettent de se comporter comme bon leur semble.

À ARTV: qui se cache derrière Bob Cashflow? L'humoriste François Léveillée propage l'image d'un homme heureux car sa vie privée semble aussi réussie que sa vie professionnelle. Il en discute avec Stéphan Bureau aux «Grandes Entrevues» de 22h30, le mardi 12 février. De Romain Gavras, «Notre jour viendra», en «Projection privée» présentée par Normand D'Amour, raconte l'histoire d'un jeune homme et d'un psychiatre liés par le rejet dû à leurs cheveux roux. Leur colère les portera jusqu'en Irlande, en quête de la terre promise. Avec Vincent Cassel et Olivier Barthélémy, à 23h, le vendredi 15 février.

À TV5: aux «Années Bonheur», les invités sont variés et nombreux. À compter de 20h, ce samedi, on pourra entendre, entre autres, Serge Lama, Christophe, La Compagnie Créole, Moody Blues, Annie Cordy, Adamo, et quelques autres.

À MUSIMAX: Bobby Bazini, le jeune auteur-compositeur-interprète à la voix éraillée juste comme on aime, est l'«Artiste du mois», le lundi 11 février, 19h. Parmi ses chansons: «Oh Katy», «I Walk the Line» et «I Wonder». Place aux amateurs d'opéra, le vendredi 15 février alors qu'Andrea Bocelli interprète ses plus grands succès dans le cadre du iTunes Music Festival 2012, à Londres, suivi, à 21h, des quatre superbes voix de Il Divo lors d'un concert à Barcelone, en 2009. À 22h, on termine cette soirée avec la diffusion du film «Le fantôme de l'Opéra», la triste histoire d'un homme défiguré vivant un amour impossible. Avec Minnie Driver et Gerard Butler.

À CINÉ POP: «Histoire d'amour», le film tout désigné en ce jour de la Saint-Valentin met en vedette Warren Beatty, Annette Benning et Katharine Hepburn. À l'occasion d'un voyage, un ex-joueur de football croise une musicienne et cette rencontre changera le cours de leur vie, le jeudi 14 février, 20h.