NOUVELLES
04/02/2013 05:56 EST | Actualisé 06/04/2013 05:12 EDT

Prise d'otage en Alabama: la police a libéré l'enfant, le ravisseur est mort

This photograph released by the Alabama Department of Public Safety shows Jimmy Lee Dykes, a 65-year-old retired truck driver officials identify as the suspect in a fatal shooting and hostage standoff in Midland City, Ala. (AP Photo/Alabama Department of Public Safety)
AP
This photograph released by the Alabama Department of Public Safety shows Jimmy Lee Dykes, a 65-year-old retired truck driver officials identify as the suspect in a fatal shooting and hostage standoff in Midland City, Ala. (AP Photo/Alabama Department of Public Safety)

La police a annoncé avoir libéré lundi après-midi un enfant de cinq ans qui était retenu en otage depuis près d'une semaine dans l'Alabama (sud des Etats-Unis), ajoutant que son ravisseur était mort.

"Des agents du FBI ont récupéré sans problème l'enfant", qui semble "indemne et est actuellement examiné dans un hôpital tout proche", a indiqué un représentant du FBI, Steve Richardson, lors d'une conférence de presse.

"Les négociations s'étaient détériorées au cours des dernières 24 heures. Et il est apparu que (le ravisseur) brandissait une arme", a expliqué M. Richardson. "A ce moment-là, craignant que l'enfant soit en danger, les agents du FBI sont entrés dans le bunker et ont libéré l'enfant".

Le ravisseur "est décédé", a-t-il ajouté, sans autres précisions.

Les motifs de cet enlèvement restent encore mystérieux.

Jimmy Lee Dykes, un Américain de 65 ans, routier à la retraite, détenait l'enfant dans un abri souterrain après l'avoir enlevé mardi dans son bus scolaire où M. Dykes avait auparavant abattu le chauffeur.

M. Dykes était monté dans un bus scolaire près de la ville de Dothan. Il avait demandé que plusieurs enfants le suivent, mais le chauffeur, un homme de 66 ans, s'y était opposé. M. Dykes l'avait alors abattu et pris un des enfants en otage, pour ensuite se réfugier dans un abri.

Les autorités étaient en contact régulier avec le preneur d'otage, avait indiqué vendredi la police, sans préciser par quel moyen. Selon des médias locaux, la police communiquait avec lui à travers un tuyau de ventilation.

Ce fait divers constitue une nouvelle tragédie dans la série des drames liés aux armes à feu aux Etats-Unis, sujet sur lequel le président Barack Obama a promis de légiférer lors de son second mandat.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photoAlabama Hostage Situation Voyez les images