NOUVELLES
02/02/2013 05:40 EST | Actualisé 04/04/2013 05:12 EDT

Un haut responsable iranien attendu à Damas (sources iraniennes)

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien, Saïd Jalili, dont le pays est un solide allié du régime syrien, est attendu samedi à Damas pour des entretiens avec le président Bachar al-Assad, a-t-on appris de sources iraniennes dans la capitale syrienne.

M. Jalili, dont la dernière visite en Syrie remonte au mois d'août, sera reçu également par le Premier ministre Waël al-Halqi et le ministre des Affaires étrangères Walid Mouallem.

La visite du haut responsable iranien, attendu dans l'après-midi, intervient après le récent raid israélien près de Damas qui, selon un responsable américain, a touché des missiles et un complexe militaire près de la capitale syrienne.

Les Israéliens craignaient que ces armes soient transférées au Hezbollah chiite libanais, proche de Damas et de Téhéran, a affirmé le responsable américain.

Selon les autorités syriennes, l'aviation israélienne a bombardé mercredi à l'aube un centre de recherche militaire entre Damas et la frontière libanaise.

La chaîne en arabe de la télévision iranienne Al-Alam, a qualifié d'"importante" la visite du haut responsable iranien à Damas.

Jeudi, M. Jalili avait indiqué au grand mufti de Syrie, cheikh Ahmad Badreddine Hassoun, en visite en Iran, que "le soutien à la Syrie de la République islamique (..) est basé sur des principes".

Téhéran, principal allié régional de la Syrie, accuse les Etats-Unis, et des pays arabes comme l'Arabie saoudite et le Qatar de soutenir politiquement et militairement la rébellion syrienne contre le régime d'Assad.

L'ex-secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a accusé jeudi Téhéran d'"accroître son soutien" au régime et aux forces armées du président syrien Bachar al-Assad "en envoyant davantage de personnels et (...) d'armements".

rm/feb