NOUVELLES
01/02/2013 11:26 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Wall Street touche le seuil des 14.000 points après l'emploi américain

Wall Street a franchi le seuil symbolique des 14.000 points dans la matinée vendredi, accueillant avec optimisme un rapport mensuel sur l'emploi et le chômage en janvier aux Etats-Unis et une salve de statistiques américaines: le Dow Jones prenait 1,03% et le Nasdaq 0,78%.

Vers 16H20 GMT, le Dow Jones Industrial Average, avançait de 142,45 points à 14.003,03 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 24,59 points à 3.166,72 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 progressait de 0,87% (+12,99 points) à 1.511,10 points.

Il s'agit de la première fois depuis le 17 octobre 2007 que l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, franchit en séance ce seuil psychologique important des 14.000 points, considéré comme un signe de la confiance retrouvée des investisseurs américains après la crise de 2008.

"C'est la confirmation que la situation s'améliore non seulement sur le marché actions mais aussi dans l'économie" américaine, a réagi Art Hogan, de Lazard Capital Market.

"Et le marché est évalué de manière plus raisonnable que la dernière fois que nous étions à ce stade en 2007", les données de base étant plus solides désormais, a-t-il poursuivi, citant l'amorce d'une embellie économique aux Etats-Unis, un dynamisme économique rassurant en Chine et une zone euro s'éloignant du précipice.

Le marché des actions avait commencé la journée de bonne humeur "après la sortie du rapport mensuel sur l'emploi américain, bien qu'il fasse état d'une hausse moins importante que prévu des créations d'emplois et d'une hausse surprise du taux de chômage", ont relevé les experts de Charles Schwab.

En effet, selon eux, les courtiers étaient encouragés par la révision à la hausse du nombre d'emplois créés au cours des deux derniers mois de l'année 2012.

L'économie américaine a créé 157.000 emplois de plus qu'elle n'en a détruit en janvier, mais le chiffre des embauches pour le mois de décembre a été revu en hausse de 26%, à 196.000, et de plus de 53% en novembre, à 247.000.

En revanche, le taux de chômage a augmenté pour la première fois depuis octobre, passant de 7,8% à 7,9%, alors que les analystes s'attendaient à une légère décrue, à 7,7%.

D'autre part, Wall Street a été rassurée par une salve d'indicateurs publiés dans la matinée dont l'accélération de l'activité des industries manufacturières en janvier aux Etats-Unis, la hausse des dépenses de construction en décembre et surtout par la progression du moral des ménages en janvier, après une chute en décembre à son plus bas niveau depuis cinq ans.

Le marché obligataire évoluait sans direction. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,971% contre 1,985% jeudi soir tandis que celui à 30 ans progressait à 3,178% contre 3,170%.

ppa/bdx