NOUVELLES
01/02/2013 06:50 EST | Actualisé 03/04/2013 05:12 EDT

Un kamikaze se fait exploser devant l'ambassade des États-Unis en Turquie

ANKARA, Turquie - Un kamikaze a déclenché ses explosifs vendredi devant l'ambassade des États-Unis en Turquie, tuant un garde de sécurité turc en plus de lui-même.

La Maison-Blanche a déclaré qu'il s'agissait d'un attentat terroriste, tandis que les autorités turques ont affirmé que l'attaque était liée à une organisation de gauche.

Les États-Unis ont immédiatement prévenu les Américains de se tenir loin de toutes les installations diplomatiques en Turquie et d'éviter les grands rassemblements publics.

L'attentat a été condamné par plusieurs pays. Des responsables turcs et américains ont promis que les deux pays travailleraient ensemble pour combattre le terrorisme.

«Un attentat-suicide dans le périmètre d'une ambassade est par définition un acte de terreur. Il s'agissait d'une attaque terroriste», a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney.

La police pense que le kamikaze était lié à un groupe de gauche turc, a indiqué le premier ministre, Recep Tayyip Erdogan. M. Carney a toutefois déclaré que le mobile et les responsables de l'attaque étaient inconnus pour le moment.

Une journaliste turque bien connue a été grièvement blessée dans l'explosion, survenue vers 13h15 à Ankara, la capitale. Deux gardes de sécurité ont été légèrement blessés, selon les autorités.

L'agence de presse Anadolu a identifié le kamikaze par un prénom et une initiale, Ecevit S. Selon l'agence, l'homme de 40 ans était membre du Parti-Front de libération du peuple révolutionnaire (DHKP-C), qui a revendiqué plusieurs assassinats et attentats à la bombe depuis les années 1970. Le groupe est considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis, mais il est resté relativement calme au cours des dernières années.

L'ambassade des États-Unis à Ankara est un édifice lourdement protégé. Elle est située dans un quartier où se trouvent plusieurs autres ambassades, dont celles de l'Allemagne et de la France.

L'explosion est survenue à l'intérieur d'un poste de sécurité situé à côté de l'entrée de l'ambassade, par laquelle passent les employés. Un gardien qui se trouvait à l'extérieur du poste de surveillance a été tué, tandis que deux autres gardiens qui étaient dans une zone mieux protégée ont été blessés, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Muammer Guler.

Les deux blessés ont été soignés sur les lieux et ils n'ont pas eu besoin d'être hospitalisés, a-t-il précisé.

Selon le journal «Hurriyet», les employés de l'ambassade ont trouvé refuge dans une «pièce sécurisée» peu après l'explosion. L'intérieur de l'ambassade n'aurait pas été endommagé.

La police est arrivée rapidement sur les lieux et a bouclé le secteur. Des enquêteurs légistes portant des uniformes et des gants inspectaient les lieux à la recherche d'indices.